LE FIL

Monde d’après

Le top 3 de ce qui ne change pas dans un salon de vin sous covid

Mardi 07 septembre 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 10/09/2021 09:47:14

Chaque visiteur est appelé à se doter de son verre individuel, ainsi que d'un sachet de pain et d'un crachoir en carton (pouvant être vidé dans les crachoirs sur tables).
Chaque visiteur est appelé à se doter de son verre individuel, ainsi que d'un sachet de pain et d'un crachoir en carton (pouvant être vidé dans les crachoirs sur tables). - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Alors que le calendrier des évènements professionnels de dégustation et de commercialisation de vin reste réduit à peau de chagrin, les salons BtoBio organisés par les vins bio de Nouvelle-Aquitaine permettent d’entrapercevoir le maintien des fondamentaux dans les salons.

 

La faute de la météo

« Il fait chaud ! » réagissent unanimement les exposants interrogés ce 6 septembre à la Faïencerie (Bordeaux), lors du salon des Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine (réunissant 72 stands). Cuisante, la météo estivale est la fautive toute désignée pour expliquer les allées clairsemées durant l’après-midi pour certains exposants (d’autres jugent que le visitorat est qualitatif et quantitatif au vu des restrictions sanitaires, voir encadré). Même si le besoin d’évènement en présentiel est fort après la crise sanitaire et ses confinements, l’évènement resterait météo-dépendant. « Qui peut vouloir boire un rouge à 15°.alc par 34°C ? » tranche un exposant, pince sans rire.

 

Préparer le salon

Après plus d’un an sans évènement pour beaucoup d’exposants, les réflexes ne doivent pas être oubliés : pour être visité, un stand doit communiquer. « En amont du salon, j’ai contacté tous les cavistes et sommeliers de la région par LinkedIn » indique David Vallet, du domaine de Valmengaux (2,5 hectares en AOC Bordeaux), qui témoigne avoir pris ainsi de nombreux contacts (y compris pour l’avenir). « Un salon, c’est très important pour le suivi des relations existantes » ajoute Thierry Dauilhac, du château le Paral (17 ha à Bergerac), qui a surtout contacté des clients existants, permettant d’échanger au hasard des conversations sur les nouveautés de la propriété.

 

Les incertitudes du bilan

Il y a toujours une part d’aléatoire dans un salon. Si c’est à la fin de la foire que l’on compte les bouses, c’est bien après un salon que l’on peut juger de l’intérêt des rencontres effectuées. « On verra après l’évènement. On récupère des contacts et des cartes, il faudra voir avec les échanges ensuite » résume Valentine Bianchi, assistante œnotourisme pour le château La Dauphine (66 ha à Fronsac).

Les incertitudes pèsent également sur l’avenir des salons, alors que Millésime Bio, Wine Paris, Vinexpo et autres ProWein se dessinent dans quelques mois. « Prévoir un salon en 2022 ? Je préfère ne pas m’engager. Tout dépendra de la situation sanitaire » répond prudemment Sandrine Haure, viticultrice au château l’Haur du Chay (13 ha en Blaye Côtes de Bordeaux).

 

 

 

Conditions d’accès

Habitué des évènements sous contraintes covid, le syndicat des Vignerons Bio Nouvelle-Aquitaine annonce à ses visiteurs que « le pass sanitaire est obligatoire pour accéder à la dégustation conformément aux consignes gouvernementales. Trois types de QR code sont valides à l'entrée : une preuve de vaccination (cycle vaccinal complet). Une preuve de test antigénique ou PCR négatif de moins de 72h au moment du contrôle. Une preuve de rétablissement de la Covid de moins de 6 mois. »

Dans tous les cas, « merci de prévoir un masque, son port est obligatoire sauf sur les temps de dégustation. Il vous sera bien entendu de respecter l'ensemble des gestes protecteurs ainsi que le sens de circulation mis en place », sachant que « chaque vigneron ne peut accueillir en même temps qu'un petit nombre de dégustateurs à sa table pour éviter les attroupements. Du gel hydroalcoolique sera bien entendu à votre disposition ainsi que des masques. »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé