Accueil / Viticulture / Début des vendanges et retour à une précocité normale dans l'Aude

Top départ !
Début des vendanges et retour à une précocité normale dans l'Aude

Les premiers coups de sécateurs ont été donnés dans une parcelle de muscat à Fitou ce 5 août dans un domaine épargné par le gel, la chaleur, et le mildiou, mais pas par le manque d'eau.
Par Marion Bazireau Le 06 août 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Début des vendanges et retour à une précocité normale dans l'Aude
Le vigneron a eu la chance d’être épargné par le gel, la chaleur, et le mildiou. C’est le manque d’eau qui va lui faire perdre du rendement. - crédit photo : AFP
C

ela en deviendrait presque un marronnier. Une fois de plus c’est le vigneron Laurent Maynadier, au domaine du Champ des Sœurs en appellation Fitou (Aude), qui sort le premier son sécateur pour le millésime 2021.

Il lance les vendanges françaises ce jeudi 5 août sur une parcelle d’1,5 hectare de muscat petit grain planté sur un secteur précoce au bord des étangs. « Je vais la vendanger en deux voire trois fois. Hier, je recherchais de l’acidité et des notes d’agrumes. La semaine prochaine, j’irai chercher les notes de fleurs blanches » explique le vigneron.

Le jus qu’il a pressé ce matin lui permettra en plus de préparer ses levains.

L’an dernier, Laurent Maynadier avait vendangé dès le 27 juillet. Ce retard d’une grosse semaine confirme la tendance générale d’un niveau de précocité similaire à 2019, un retour à la normale.

Manque de rendement

Le vigneron a eu la chance d’être épargné par le gel, la chaleur et le mildiou. C’est le manque d’eau qui va lui faire perdre du rendement. « Il n’est tombé que 130 mm depuis janvier » détaille-t-il. Ses premières baies font en moyenne 1 gramme, contre 1,4 quand ses vignes ne sont pas stressées. Rentrer ce muscat va également lui permettre de tester le bon fonctionnement de tout son matériel. « Nous vinifions sans sulfites et n’avons pas le droit à l’erreur, notamment sur la gestion du froid ».

Après le muscat, il attaquera la roussanne, et le grenache en rosé. « Début septembre, ce sera au tour des rouges, en espérant que nous gagnions notre match contre les sangliers ».

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé