Accueil / Commerce/Gestion / Ils lancent un vin mousseux haut de gamme à 290 €/col en Dordogne

Premiumisation
Ils lancent un vin mousseux haut de gamme à 290 €/col en Dordogne

Bruno Bilancini, oenologue à la tête du domaine Tirecul La Gravière (Montbazillac) et Serge Lockert, designer de renom, lance une cuvée effervescente haut de gamme née des collines calcaire et argileuses de Dordogne.
Par Marion Ivaldi Le 09 août 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Ils lancent un vin mousseux haut de gamme à 290 €/col en Dordogne
La French Bulle est un vin mousseux de qualité élaboré sur les collines de Dordogne à partir de cépages de cabernet franc et de merlot. - crédit photo : La French Bulle
S

ans détour, Serge Lockert, partenaire de Bruno Bilancini, l’affirme : « La French Bulle est une innovation ». Ou du moins une originalité qui bouscule les classifications bacchiques. Ce vin mousseux de qualité méthode traditionnelle est élaboré à partir des cépages traditionnels aquitains : du cabernet franc et du merlot issus de vignes ayant 30 à 60 ans plantées sur des sols calcaires et argileux. Le travail de vinification est particulièrement soigné : après un ramassage manuel, le pressurage est doux, les derniers jus sont écartés, le levurage est naturel, le débourbage se fait à froid, le tout par gravité. Après un élevage par batonnage de quatre mois, le vin est placé sur lattes pour une durée variant de 12 en caves souterraines.

290 euros/col

« A la différence d’autres effervescents, nous avons toute liberté d’innovations sur les pratiques. Nous avons rédigé un cahier des charges précis et rigoureux pour une qualité optimale » résume Serge Lockert. Une chose est sûre les deux associés ont mis un point d’honneur à ciseler l’élaboration de La French Bulle pour une recherche de qualité de haut niveau, vegan, certifiée bio et zéro dosage. Ce qui permet à la cuvée d’annoncer son pedigree : « Deluxe organic and pure wine » (Ndlr : "Vin biologique de luxe et pur"). Commercialisée à 290 euros le col sur le site de la marque, la cuvée arbore un habillage sobre, élégant, jouant avec les codes de l’artisanat au moyen d’une ficelle encerclant la bague de la bouteille (qui n’est pas sans rappeler le packaging de certains Proseccos haut de gamme). Elle intègre également les moments de consommation nocturne avec une fluorescence qui la transpose dans un univers davantage festif.

Luxe et différenciation

Mais comment est né ce vin mousseux en plein terroir de vins liquoreux ? « Bruno Bilancini est un œnologue reconnu et talentueux. Nous sommes amis depuis l’enfance. En échangeant sur les difficultés de commercialisation rencontrées par les vins liquoreux, nous avons eu l’idée d’explorer les vins effervescents. Sur ce marché, il n’y a pas d’innovations spécifiques » explique Serge Lockert. C’est ainsi que La French Bulle est née. Elle en est à son deuxième millésime mais la pandémie a forcé les deux associés à reculer la commercialisation des 3 800 bouteilles disponibles. Celle-ci commence tout juste, avec pour cible l’hôtellerie et la restauration de luxe. « Nous visons les consommateurs ayant un pouvoir d’achat élevé qui connaissent le vin et sont en recherche de quelque chose de différent, intéressés par la qualité intrinsèque du produit » explique Serge Lockert. Car La French Bulle se veut un plaisir hédonique qui se différencie gustativement avec le Champagne. Elle se donne pour ambition de naviguer entre tradition, modernité et réassurance environnementale pour une expérience qu’elle veut « unique ». Reste désormais à convaincre un marché… parfois réticent à sortir des codes classiques.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé