LE FIL

Phénologie

La véraison démarre dans les vignobles précoces

Jeudi 22 juillet 2021 par Christelle Stef

Dans le Languedoc-Roussillon, dans les parcelles précoces situées en zone précoce, la véraison est bien avancée
Dans le Languedoc-Roussillon, dans les parcelles précoces situées en zone précoce, la véraison est bien avancée - crédit photo : Christelle Stef (photo d'archive)
Dans les vignes du Sud de la France, les premières baies commencent à vérer dans le Rhône, en Provence, en Aquitaine, dans le Sud-Ouest...

La véraison démarre dans le Sud de la France. Dans le Vaucluse, sur les grenaches qui ont échappé au gel, les observations réalisées par les techniciens de la chambre d’agriculture les 19 et 20 juillet montrent que le stade « tout début véraison » est majoritaire dans les zones très précoces. Dans les zones précoces, c’est le stade « premières baies vérées » qui domine. Dans les autres, c’est le stade « fermeture de la grappe » qui est le plus courant. « Il y a 10 jours de retard par rapport à 2020 », écrivent les conseillers viticoles de la chambre dans leur bulletin technique du 21 juillet.

Dans le Var, les parcelles de grenache situées dans la zone la plus précoce sont en moyenne à « début véraison » voire même à « 25 % véraison » pour les plus avancées, alors que dans les zones tardives de Provence, elles restent pour la plupart à fermeture. En Languedoc-Roussillon, les stades oscillent entre « fin véraison » dans les parcelles précoces situées en zone précoce à « fermeture de la grappe » dans les parcelles et les secteurs et tardifs. Mais dans la région, le stade majoritaire est « fermeture de la grappe ».

Véraison aquitaine

Dans le vignoble aquitain, les premières baies se généralisent également dans les secteurs précoces. Toutefois selon le BSV Nord Aquitaine du 20 juillet, c’est également le stade « fermeture de la grappe » qui reste majoritaire.

A Gaillac, les observateurs du BSV ont également noté les tous premiers signes de la véraison sur des rameaux non gelés pour les cépages duras et gamay. « En 2020, la véraison avait débuté le 7 juillet alors qu’en 2019, les premiers grains vérés étaient observés le 30 juillet » précisent-ils dans leur bulletin du 20 juillet. Et de souligner que compte tenu des pluies, les baies sont particulièrement grosses cette année.

Tributaire de la météo à venir

En revanche, dans le Gers et à Cahors, au 20 juillet, il n’y avait pas encore de signes de véraison. Même chose dans les vignobles septentrionaux. En Côte d’Or, la très grande majorité des parcelles de la Côte avaient atteint ou dépassé le stade fermeture. En Hautes-Côtes, les vignes étaient le plus souvent au stade « baies de la taille de pois » rapporte le BSV de Bourgogne. « En termes de précocité, on reste proche de 2016, 2019 et 2012. En se basant sur ces années, on devrait observer les toutes premières baies vérées dans les parcelles les plus précoces dès la semaine prochaine. Cependant, le début véraison sera tributaire des conditions météo à venir (entre le 5 et le 20 août sur le trio d’années équivalentes à 2021) », indique la chambre d’agriculture dans son bulletin Vitiflash du 20 juillet.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé