LE FIL

Rosés durables

Éric Pastorino élu président de l'interprofession des vins de Provence

Mercredi 30 juin 2021 par Marion Ivaldi

Eric Pastorino, vigneron, est élu président de l'interprofession des vins de Provence.
Eric Pastorino, vigneron, est élu président de l'interprofession des vins de Provence. - crédit photo : CIVP
Lors de son assemblée générale, la filière provençale a choisi le successeur de Jean-Jacques Bréban à la présidence du CIVP, dans le respect de l’alternance prévue par les statuts interprofessionnels.

Sourires, petites blagues, éclats de rires… L’Assemblée générale du CIVP s’est déroulée ce 29 juin à Saint-Tropez dans une ambiance détendue et pourtant les sujets étaient sérieux. La séance a renouvelé les délégués mais également le président avec l’élection d’Éric Pastorino à la suite de Jean-Jacques Bréban. « Vous êtes un homme de parole. […] Un grand merci » a lancé le nouveau président à son prédécesseur pour le remercier de son action.

Les deux hommes ont travaillé main dans la main les dernières années autour d’axes qui font leur projet interprofessionnel comme le développement des marchés et le développement durable. Cette dernière thématique va être amplifiée avec le lancement d’un projet de recherche et développement financé dans le cadre du plan de relance, qui permettra notamment de réaliser le bilan carbone des vins de Provence. Il vise également à définir un modèle de production adapté au terroir provençal dans le cadre du changement climatique.

Plan stratégique à venir

« Nous sommes inimitables car nous sommes une terre de rosés » a lancé Éric Pastorino, dans son discours de candidature, reprenant là encore, l’habitude de Jean-Jacques Bréban de rappeler le leadership de la Provence en matière de rosés. Une prédominance qui perdure malgré la concurrence des autres vignobles qui se fait chaque année un peu plus pressante. Rester le numéro 1 n’est jamais facile et les vins de Provence dévoileront lors de leur prochaine assemblée générale leur plan stratégique qui s’accompagnera d’une réorganisation interne de l’interprofession. Le nouveau président compte également placer le renfort de la relation avec les adhérents au cœur de son action et tisser des échanges avec d’autres régions du monde qui produisent du rosé.

"Calendrier de paiement"

L’assemblée générale a également permis de voter le nouveau contrat interprofessionnel triennal 2022/2024. Il introduit une catégorie vin bio dans la DRM afin de mieux connaitre les volumes produits dans cette catégorie. Il propose également de nouveaux délais de paiement : « dans le cas où un calendrier de paiement est établi entre les parties, les contrats portants sur les vins en vrac sont payés en totalité dans un délai de 180 jours et avant le 31 juillet de l’année qui suit la récolte. Au moins 50 % du montant total dû doit être payé avant la moitié du délai compris entre la date de signature et du contrat et le 31 juillet. Cet article porte uniquement sur les contrats triennaux ». Ces nouveaux délais de paiement doivent être validés par l’administration qu’il faut… encore convaincre.

 

Le marché américain redémarre

« Nous avons bien traversé la pandémie » s’est satisfait Jacques Bréban, président du Comité interprofessionnel. L’export affiche une hausse de 6 % en 2020. Mais, c’est surtout le début d’année 2021 qui est remarquable, avec une hausse de 20 % des volumes sur la période Janvier à Avril 2021 (versus la même période 2020). Le prix moyen est également en augmentation à 4,9 euros/col, en hausse de 5 points. La période marque le grand retour des USA avec une augmentation de 54 % des volumes exportés. A noter que le Brexit produit ses effets avec une baisse de 17 % des expéditions vers le Royaume-Uni (sur la même période).

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé