Accueil / Politique / Ce que la nouvelle PAC change pour la filière vin

Désalcoolisation, étiquetage, plantation…
Ce que la nouvelle PAC change pour la filière vin

Validée, la nouvelle Politique Agricole Commune prolonge les autorisations de plantation de vigne, définit les vins désalcoolisés, encadre l'étiquetage nutritionnel et soutient les vignobles à fortes pentes.
Par Alexandre Abellan Le 25 juin 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Ce que la nouvelle PAC change pour la filière vin
En négociation depuis trois ans à Bruxelles, la prochaine PAC ne manque pas d’impacts pour le vignoble. - crédit photo : Conseil des ministres européens
l

« Un accord vient d’être obtenu entre les différentes institutions européennes sur le Règlement de la politique agricole commune (PAC) portant sur l'organisation commune des marchés (OCM) » annonce dans un communiqué l’eurodéputé Éric Andrieu, négociateur pour le parlement européen. Après de multiples rebondissements, les négociations sur la PAC 2023 permettent d'acter l'OCM vin..

« Pour le secteur de la viticulture, nous avons obtenu d’étendre jusqu’en 2045 les autorisations de plantation de vignes » rapporte Éric Andrieu, confirmant la prolongation des autorisations de plantation de vignes nouvelles de quinze ans. « Cet arbitrage va permettre une gestion responsable de l’évolution des surfaces » salue un communiqué de l’Association des Régions Viticoles Européennes (AREV). « Pour répondre aux évolutions de la consommation et à la question de la santé humaine, deux catégories de vins moins concentrés en alcool seront reconnues » ajoute l’eurodéputé socialiste. « L’ouverture aux vins désalcoolisés se fera selon des modalités qui restent à préciser dans les futurs actes de mise en œuvre, dans le plein respect des normes de l’OIV » précise l'AREV. Éric Andrieu ajoute que « la valeur énergétique des vins sera également précisée sur l’étiquetage [dématérialisé] et la liste des ingrédients davantage portée à connaissance des consommateurs ». L'AREV indique que « La bataille pour la reconnaissance des vignobles à forte pente a porté ses fruits avec une reconnaissance attendue, qui permettra un accompagnement renforcé ».

Questions en suspens

Le détail de la PAC n’étant pas encore connu à date, restent en suspens la question d’une année blanche des aides pluriannuelles lors de la transition du Programme National d’Aides vers le Plan Stratégique National (PSN en vigueur dès le premier janvier 2023), ainsi que la possible révision de la moyenne olympique de l’assurance récolte et le devenir des délais de paiement dérogatoires pour les vins (qui pourraient ne plus être autorisés à partir de novembre 2021).

 

 

 

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé