Accueil / Viticulture / Un weekend cauchemardesque pour les vignobles français

Météo catastrophique
Un weekend cauchemardesque pour les vignobles français

Toute cette fin de semaine, des orages, de fortes pluies, des vents violents, de la grêle et même des mini-tornades ont fait des gros dégâts chez les viticulteurs de la majorité des régions viticoles.
Par Marion Bazireau Le 21 juin 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un weekend cauchemardesque pour les vignobles français
Benoît Bourry a constaté dans ses vignes les dégâts de la grêle du samedi 19 juin. - crédit photo : Benoît Bourry
l

« Un furieux orage traverse tous les vignobles de l’Hérault. Le tonnerre est assourdissant et en continu. C'est incroyable ! Je crois que c’est l’un des plus violents de toute ma vie ! » tweetait ce dimanche 20 juin vers 13h Serge Zaka, expert en agrométéorologie chez ITK.

La tempête a abordé le minervois et le biterrois, faisant notamment des dégâts à Saint-Chinian, avant de traverser l’Hérault et le Gard en s’accompagnant souvent de grêlons, tel que dans la zone viticole de Quissac.

Quelques heures plus tard, ce sont la Drôme, l’Ardèche, et les Côtes du Rhône qui subissaient des rafales de vent supérieurs à 100 km/h, des phénomènes toubillonnaires, de fortes pluies et de la grêle. L’orage est remonté en Bourgogne avant d’aller s’éteindre en Alsace. Le vignoble bordelais n'a pas davantage été épargné par la grêle, comme sur les communes de Galgon ou Gornac.

48 départements en vigilance orange dès samedi

Le réseau Anelfa avait en effet été mis en fonctionnement sur toute la partie Grand Ouest de la France quelques jours plus tôt. Samedi, Météo-France avait placé quarante-huit départements en vigilance orange, à cause de violents orages attendus dans l’après-midi.

« Les orages seront caractérisés par une forte activité électrique, des pluies intenses (20 mm à 50 mm en peu de temps), de la grêle et des rafales de vent souvent voisines de 80 km/h, pouvant localement dépasser 100 km/h », prévenait le service de prévisions météorologiques.

De mini-tornades en Indre-et-Loire et en Champagne

Une mini-tornade a traversé plusieurs villages d’Indre-et-Loire, provoquant même l’effondrement du clocher de l’église de la commune de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Le vigneron Anthony Pantaléon a filmé la scène depuis ses vignes (voir ci-dessous).

2 jours plus tôt, 60 mm de pluie et de la grêle avaient déjà endommagés son vignoble. « Je pars avec le pulvé pour "cicatriser" tout ça » écrivait-il sur Facebook.

Des tempêtes ont également frappé les vignes de Loire-Atlantique, et le Loir-Cher, notamment au Landreau et sur la commune de Pouillé.

Des hectares 100% perdus

La Champagne n’a pas été moins secouée ce samedi soir. Des secteurs sont très touchés, notamment l’Aisne et la vallée de la Marne où les vents violents ont arraché arbres et toitures. Une mini-tornade a frappé Dormans et privé des milliers d’habitants d’électricité jusqu’à dimanche soir.

Plus à l’Ouest, à Chézy-sur-Marne, le viticulteur Manuel Michaux sait qu’il a déjà perdu 100 % de sa récolte sur 1,5 ha.

 

Le visionnage de cette vidéo est susceptible d'entraîner un dépôt de cookies de la part de l'opérateur de la plate-forme vidéo vers laquelle vous serez dirigé(e). Compte-tenu du refus du dépôt de cookies que vous avez exprimé, afin de respecter votre choix, nous avons bloqué la lecture de cette vidéo. Si vous souhaitez continuer et lire la vidéo, vous devez nous donner votre accord en cliquant sur le bouton ci-dessous.
Lire la vidéo

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (1)
saint germain Le 22 juin 2021 à 16:19:26
personne ne réagi néanmoins , la fnsea va demander des sous le premier ministre distribuera des cacahouètes pendant qu'à Paris il détricote la loi climat sans qu'aucun journaliste( je ne parle même pas des vignerons) ne lui posera la question de façon ferme et précise .
Signaler ce contenu comme inapproprié
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé