Accueil / Commerce/Gestion / Certification record pour les vins de pays d'Oc

Campagne 2020-2021
Certification record pour les vins de pays d'Oc

Belle dynamique pour l'IGP, qui pulvérise ses précédents niveaux de revendication cette campagne. Les retiraisons sont à l'avenant.
Par Michèle Trévoux Le 07 juin 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Certification record pour les vins de pays d'Oc
Le succès de Pays d'Oc est porté par le rosé, qui prend toujours plus de poids dans ses commercialisations. - crédit photo : InterOc
A

deux mois de la fin de la campagne, l’IGP Pays d’OC atteint déjà un niveau record de certification : au premier juin 2021, le Syndicat indique avoir certifié 6,2 millions d'hectolitres, soit déjà 345 138 hl de plus que sur la dernière campagne complète.

« C’est plutôt une bonne surprise. Malgré la crise sanitaire et la fermeture du CHR, l’IGP pays d’Oc se porte bien. La hausse des ventes en GD a plus que compensé nos pertes dans le CHR. En mai, nous avons enregistré des retiraisons record : 620 000 hl en un mois, c’est du jamais vu. C’est une embellie à laquelle je ne m’attendais pas » confie Jacques Gravegeal, président du Syndicat de l’IGP Pays d’Oc.

Premier producteur de rosé de France

Cette hausse concerne toutes les couleurs : le rouge reste la couleur majoritaire avec 2,76 millions d'hl labellisés, mais sa dominance ne cesse de s’affaiblir ; au cours des dix dernières années, la part des cépages rouges dans l’offre IGP Pays d’Oc est passée de 58 à 45 %, alors que sur cette même période, les vins de cépages rosés ont évolué de 20 % de l'offre à 30 %. Avec 1,85 million d'hl revendiqués cette année en rosé, Pays d'Oc IGP est le premier producteur de rosé de France. Les blancs, avec 1,6 million d’hl, se maintiennent à 25 % des volumes revendiqués.

Seule 20 % de la production est aujourd’hui contractualisée. Il faut aller au-delà

« L’adaptation à la demande du marché est une des clés du succès. La contractualisation pluri-annuelle est un bon moyen d’y parvenir. Elle permet non seulement d’avoir une visibilité de plusieurs années sur les prix et les volumes. Mais également de coller au plus près à la demande du marché, les metteurs en marché donnant les orientations aux producteurs sur les qualités et les couleurs en fonction des attentes du marché. Seule 20 % de la production est aujourd’hui contractualisée. Il faut aller au-delà » plaide Jacques Gravegeal.

 

 


 

50% de la production bio régionale

L’engagement dans les démarches environnementales est également une réponse aux demandes du marché. La dynamique se poursuit en bio, avec 600 000 hl labellisés, soit près de 10 % des volumes d’IGP Pays d’Oc certifiés. Les Oc bio représentent désormais 50 % des vins bio du Languedoc-Roussillon.

La certification HVE est également bien engagée avec 1,5 million d’hl soit 25 % de la production pays d’OC IGP désormais. Quant au label Terra Vitis, sur le millésime 2020 plus de 600 000 hl s'inscrivent dans cette démarche, soit près de 10 % de la production Pays d'Oc IGP.



 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé