LE FIL

Les petits plats dans les grands

La tonnellerie Baron retrouve enfin ses vignerons

Jeudi 03 juin 2021 par Marion Bazireau

 Le 1er juin, les clients de la tonnellerie ont été conviés à une journée entière dédiée au vignoble italien.
Le 1er juin, les clients de la tonnellerie ont été conviés à une journée entière dédiée au vignoble italien. - crédit photo : Marion Bazireau
Privée de salons depuis trop longtemps, la tonnellerie Baron a reçu 3 jours ses clients dans un loft bordelais pour leur présenter ses innovations. Un moment de convivialité que les vignerons ont apprécié.

Privée de salons depuis des mois, la tonnellerie a loué un immense loft dans le quartier des Chartrons pour y retrouver pendant 3 jours 60 de ses clients bordelais.

Le premier juin, les 20 premiers ont eu le droit à une journée entière dédiée au vignoble italien, avec dégustation de vins super toscans.

Au déjeuner, le sourire est sur tous les visages. Pour beaucoup, c’est la première fois depuis des mois qu’ils se retrouvent à l’occasion d’un évènement organisé par un fournisseur. « Les moments conviviaux nous manquaient vraiment » indique Lionel Kreff, l’un des trois associés de la tonnellerie.

L’entreprise a profité des économies réalisées du fait de l’annulation des salons physiques, dont le Vinitech, et de sa bonne année 2020 pour s’offrir ce petit cadeau.

De bons résultats

« Notre chiffre d’affaires n’a baissé que de 3 %, sachant qu’il avait décollé de 15 % en 2019 et en 2018 » rappelle le directeur commercial.

Plus que la crise covid, ce sont les feux en Californie, deuxième marché derrière la France de la tonnellerie, qui ont freiné cette progression. « Cette année nous misons plus ou moins sur le même résultat du fait du gel. A moyen terme, nous visons les 20 000 barriques par an ». En espérant que d’autres évènements climatiques ne viennent pas impacter la récolte et les ventes cette année.

A l’heure de l’apéritif, deux vignerons de Pomerol s’inquiètent d’ailleurs des prévisions Sencrop annonçant des fortes pluies et un risque de grêle annoncé en fin de journée. Pour comparer les données de leurs stations, ils ont posé leurs verres sur la cuve ovoïde de vinification Alma, composée à 75 % de chêne et 25 % de céramique. A chaque pause, plusieurs clients s’en approchent. Lionel Kreff leur explique qu’elle donnera des vins au fruité plus précis.

"Nous avons toujours innové"

20 seront disponibles d’ici le mois d’août. 60 en septembre. Certains sont intéressés mais se demandent si elle serait facile à manipuler. « Nous finalisons en ce moment un système pour transpalette ou chariot élévateur qui permettra de facilement la déplacer ou la vider dans un pressoir » rassure Lionel Kreff.

« Nous avons toujours innové pour nous démarquer et nous adapter aux besoins de nos clients. Nous continuons ». La tonnellerie a déjà reçu des commandes pour les blancs du château Pape Clément et des malbecs du Sud-Ouest.

Zéro TCA

Elle profite aussi de cette journée pour rappeler qu’elle garantit depuis le début de l’année l’absence de TCA et d’haloanisoles détectables dans chacune de ses barriques en sortie d’atelier.

C’est le moment pour les vignerons de discuter entre eux de l’augmentation dans les eaux des concentrations de chlore et de brome depuis le début de la crise sanitaire. Plusieurs se sont équipés de déchloreurs munis d’un filtre un charbon pour éviter toute contamination.

Lionel Kreff annonce aussi que sa tonnellerie est en bonne voie pour atteindre la neutralité carbone d’ici 2025 et qu’elle a beaucoup travaillé sur la responsabilité sociétale des entreprises (RSE).

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé