Accueil / Commerce/Gestion / Dans les exportations de la ferme France, c'est le vignoble français qui trinque le plus en 2020

Crise covid et taxes Trump
Dans les exportations de la ferme France, c'est le vignoble français qui trinque le plus en 2020

Le dernier bilan du commerce extérieur agricole témoigne du rude coup mené aux expéditions de vins et spiritueux, fortement marqués par la crise sanitaire et les tensions géopolitiques.
Par Alexandre Abellan Le 19 mai 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Dans les exportations de la ferme France, c'est le vignoble français qui trinque le plus en 2020
« La filière Vins et spiritueux est à l’origine de 90 % de la baisse de la valeur de nos exportations de produits agricoles et agroalimentaires vers le reste du monde en 2020 » indique le rapport sur la balance commerciale agricole 2020. - crédit photo : FranceAgriMer
n

 « En 2020, les produits agricoles et agroalimentaires ont fourni le troisième poste d’excédent commercial de notre pays avec 6,1 milliards d’euros (-3,4 %), après les secteurs de l’aéronautique et du spatial (16,5 Md€, -46 %) et la chimie, les parfums, les cosmétiques (12,9 Md€, +4,7 %) mais devant le secteur de la pharmacie (5 Md€) » pose le dernier rapport sur « les performances à l’export des filières agricoles et agroalimentaires » de l’établissement national des produits de l’Agriculture et de la Mer (FranceAgriMer).

Dans le détail, les exportations françaises agroalimentaires ont baissé de 3,4 %, pour atteindre 61,8 milliards d’euros. « La filière des vins et spiritueux est à l’origine de 90 % de la baisse de la valeur de nos exportations de produits agricoles et agroalimentaires vers le reste du monde en 2020 » souligne FranceAgriMer, les expéditions de vins et spiritueux ayant respectivement chuté de 12 et 14 % (à 8,7 et 10,7 milliards €). « La fermeture partielle ou totale du circuit de restauration hors domicile partout dans le monde depuis le début du deuxième trimestre 2020 a particulièrement impacté […] la filière vitivinicole déjà affectée par la mise en place de taxes additionnelles par les États-Unis dans le cadre du panel Airbus/Boeing » note l’établissement public.

Pays le plus affecté

Conséquence de la pandémie mondiale de covid-19, la fermeture des restaurants est l’une des principales causes de cette chute des exportations vitivinicoles car « ce sont les produits les plus valorisés qui ont été les plus touchés*. La France, particulièrement positionnée sur les gammes de prix les plus élevés est ainsi le pays le plus affecté par les reculs observés » note FranceAgriMer. Si le chiffre d’affaires de la filière des vins français a diminué d’un milliard d’euros entre 2020 et 2019, celui des vins italiens n’a diminué que de 146 millions € et celui des vins espagnols de 63 millions €.

 

* : « Les vins tranquilles AOP en bouteille (en particulier les vins AOP de Bordeaux), le Cognac et le Champagne, produits à forte valeur ajoutée, représentent à eux trois 69 % du chiffre d’affaires global » note FranceAgriMer.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé