LE FIL

Provence

Le rachat du domaine du Canadel par l'acteur George Clooney est contesté

Mardi 11 mai 2021 par Chantal Sarrazin

Le rachat du domaine du Canadel par l'acteur George Clooney est contesté
- crédit photo : Clooney for Justice/Château de Canadel
Rebondissement dans la vente du domaine du Canadel à Brignoles (Var) à l’acteur George Clooney. L’avocat d’un autre acquéreur conteste en justice ce rachat dans une déclaration faite à nos confères de l’agence France presse (AFP).

Nouvelle série à retentissements en Provence ? C’est le scénario qui, semble-t-il, est en train de se jouer autour de l’acquisition du domaine du Canadel à Brignoles (Var) par l’acteur Georges Clooney et son épouse, l'avocate Amal Alamuddin. Trois jours après l’annonce de l’arrivée du couple en Provence, l’avocat d’un autre acquéreur conteste cet achat en justice. Son client se serait en effet déjà porté acquéreur du domaine pour un montant de six millions d’euros. D’après des sources locales, les Clooney l’auraient acheté pour un montant supérieur, évalué entre 8 et 10 millions d’euros.

« Pour le cas où le vendeur passerait outre et vendrait néanmoins avec le concours d’un notaire le bien à une tierce personne, en l’occurrence M. Clooney, il règnera une incertitude sur le bien immobilier tant que le tribunal judiciaire de Draguignan n’aura pas tranché, c’est-à-dire dans un délai d’un an à quatre ans » a déclaré maître Guy Azzari à l’Agence France Presse, confirmant une information de Var Martin.

Instruction en cours

Toujours d’après nos confrères, le tribunal de Draguignan a été saisi au mois de mars dernier d’une assignation sous la constitution de l’avocat en question contre les propriétaires vendeurs. L’affaire est désormais entre les mains des défenses des différentes parties et son traitement devrait prendre plusieurs mois.

Le domaine du Canadel qui se trouve dans le même secteur que le château de Miraval, la propriété des acteurs américains, Angelina Jolie et de Brad Pitt, abrite une bastide du XVIIe siècle et compte 172 hectares, dont moins de 5 hectares de vignes en production. Les raisins sont vinifiés par la cave coopérative de Correns.

Les vendeurs sont un couple d’australien à la retraite résidents monégasques. Ils avaient mis en avant la propriété depuis plusieurs années.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé