LE FIL

Subventions gel

Tour des régions qui se mobilisent pour aider les viticulteurs

Vendredi 07 mai 2021 par Bérangère Lafeuille, Colette Goinère, Marion Ivaldi

Les régions se mobilisent différemment pour venir en aide aux agriculteurs et viticulteurs touchés par le gel.
Les régions se mobilisent différemment pour venir en aide aux agriculteurs et viticulteurs touchés par le gel. - crédit photo : DR
Suite à l’épisode de gel et sur fond d’enjeux électoraux, les régions dessinent avec plus ou moins de rapidité leur plan de soutien suite à la vague de gel.

La Nouvelle Aquitaine s’oriente vers la lutte anti-gel

En Nouvelle Aquitaine, les viticulteurs prennent  leur mal en patience. La région se donne du temps pour monter un plan de prévention contre les risques de gel. Des pistes sont évoquées : l’une serait de remettre l’accent sur les investissements liés à la lutte contre le gel. L’autre serait de booster la R&D. Enfin  une réflexion sur l’assurance climatique devrait être menée. Nombre de viticulteurs se disent prêts à ne plus s’assurer.

 

La Région Aura débloque 15 M€

Dans la foulée de l’épisode de gel, le conseil régional d’Auvergne Rhône-Alpes a annoncé un plan d’urgence doté de 15 millions d’euros pour le secteur agricole et viticole, qui devait être voté le 29 avril. L’enveloppe sera partagée entre les exploitations et les entreprises de mise en marché dépendantes de la production régionale. Les exploitations (notamment arboricoles et viticoles) pourront toucher une aide forfaitaire à l’hectare, dont le montant dépendra de la nature des cultures concernées et du niveau de pertes constaté. Pour les entreprises de mise en marché, l’aide prendra la forme d’un montant forfaitaire, lié à la perte de chiffre d’affaire. Le dépôt des dossiers devrait débuter au plus tôt en juin, une fois établi le zonage précis des dégâts par les services de l’Etat.

 

La région Occitanie mobilise 5 millions d’euros

Le 16 avril, la région Occitanie a décidé d’une première aide de 5 millions d’euros pour soutenir les exploitations touchées par l’épisode de gel. Cette aide permettra notamment de contribuer au fonds de solidarité national pour la viticulture. La région a également décidé de maintenir ses aides à la plantation même si les jeunes plants ont gelé. En parallèle la présidente de région, Carole Delga propose « au gouvernement la création d'un fonds commun destiné à la filière viticole qui permettrait de décupler la force des interventions de l'Etat, de la Région, des Départements et des Intercommunalités. Ce fonds commun national, décliné dans les régions viticoles, doit permettre de créer un guichet unique pour les producteurs, facilitant ainsi l'obtention d'une aide d'urgence ».

 

La région Sud mobilise 500 000 euros

Renaud Muselier, président de la région Sud, a annoncé le 8 avril, la mobilisation de 500 000 euros pour venir en aide aux entreprises « qui ne seront ni concernés pleinement par les aides d’État, ni par les dispositifs d’assurances classiques ».

 

 

 

Les régions qui ne sont pas citées dans cet article n’ont pour l’heure pas fait part de leur intention de débloquer un fonds exceptionnel ou de s’investir dans un plan de lutte contre le gel.

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé