Accueil / Commerce/Gestion / Vivadour double son activité viticole avec les Vignerons du Gerland

Gers
Vivadour double son activité viticole avec les Vignerons du Gerland

Le paysage viticole gascon se restructure autour d'une fusion de groupes coopératifs autour des vins IGP en vrac et des stocks d'AOP Armagnac.
Par Alexandre Abellan Le 07 mai 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Vivadour double son activité viticole avec les Vignerons du Gerland
Vivadour est présidé depuis 2017 par Jean-Marc Gassiot-Bitalis, qui en est administrateur de puis la création en 1992.
l

« Vivadour devient un acteur de premier plan pour la viticulture gersoise » annonce un communiqué laconique du groupe coopératif, actant la fusion annoncée des activités vitivinicoles de Vivadour (4 600 agriculteurs dans le Sud-Ouest) et de l’union coopérative des Vignerons du Gerland (fusion en 1999 des Caves coopératives gersoises d’Eauze et de Panjas). Votée par les assemblées générales des deux unions coopératives gasconnes cette fin avril, cette fusion représente un ensemble de 400 vignerons adhérents pour 4 000 hectares de vigne.

Dont 150 viticulteurs issus de Vivadour (pour 1 500 hectares de vignes) et 250 apporteurs du Gerland (pour 2 500 ha). L’ensemble réalise 50 millions d’euros de chiffre d’affaires, à 40 % pour les spiritueux (dont les eaux-de-vie AOP Armagnac) et 60 % pour les services et les vins (dont les vins IGP Côtes de Gascogne). D’après les premiers retours de terrain, les gelées d’avril 2021 amputeraient de moitié le potentiel de récolte de cette union coopérative.

Intérêt de nos adhérents

« Nous collaborons avec les Vignerons du Gerland depuis plusieurs années*. Le contexte agricole cumulé avec le contexte sanitaire a encouragé cette fusion dans l’intérêt de nos adhérents et afin de préserver et maintenir le tissu économique viticole » précise à Vitisphere Pascal Dupeyron, à la tête de la filière viticole de Vivadour. Le viticulteur Serge Tintané conserve le président du pôle viti-vinicole de Vivadour, où est intégré l’ensemble fusionné.

Ce dernier s’articule autour de cinq activités principales : « le pôle amont comprenant la relation avec les viticulteurs, le suivi du vignoble, la plantation de vignes. Le pôle production qui regroupe les outils de vinification. Le pôle vin commerce avec la commercialisation des vins via la joint-venture Caves et Vignobles du Gers*. Le pôle alcool avec la distillation et la commercialisation d’alcool (70% AOC armagnac et 30 % eau de vie). Et le pôle services avec le laboratoire d’analyses et de conseils œnologiques en vins et spiritueux "Oenopole de Gascogne" » énumère un communiqué.

Adhérent InVivo

Comptant parmi les neuf coopératives adhérentes de Cordier by InVivo (ex-InVivo Wine) la réunion Vivadour + Gerland souhaite « continuer à tisser des liens avec des partenaires sur l’aval. […] Notre ambition est de continuer à créer de la valeur au travers de notre IGP Côte de Gascogne, plébiscité par les consommateurs » indique Pascal Dupeyron.

A noter qu’en matière d’eaux-de-vie, « Vivadour est le premier détenteur de stock d’alcool du Gers » souligne le groupe, ajoutant que « l’intégration de la société Club des Marques, renforce sa position dans la mise en marché vrac et conditionné de l’AOC Armagnac en France et à l’export ».

 

 

 

* : Le rapprochement entre Vivadour et Les Vignerons du Gerland s’inscrit dans la suite d’une joint-venture : Caves et Vignobles du Gers lancé en 2018 pour le développement et la commercialisation d’une offre dédiée aux vins en vrac.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé