LE FIL

Avec des si

Vendredi 30 avril 2021 par Alexandre Abellan

Dans le long tunnel des confinements, reconfinements et autres couvre-feux, les annonces présidentielles d’un calendrier prévisionnel de réouverture de la restauration (19 mai en terrasse et 9 juin en salle) et des salons (9 juin avec une jauge de 5 000 personnes ayant le pass sanitaire) font renaître la lumière au bout du souterrain. De quoi redonner un peu de visibilité, et d’espoir, à la filière des vin français. Certes, ces perspectives sont conditionnées aux évolutions locales de la pandémie de covid-19, qui reste imprévisible dans ses évolutions.

Mais même avec des si, il est permis de projeter sur ces lueurs l’espoir, sur une sortie de ce long tunnel, en mettant de côté la crainte de nouveaux feux stop, voire de recul. Si les feux de détresse restent allumés pour le vignoble, ses fournisseurs et ses metteurs en marché, le souvenir de la bonne activité du déconfinement millésime 2020 permet de se projeter sur une reprise d’activité domestique. Après la levée, certes temporaire, des surtaxes américaines, la perspective d’une décontraction du marché intérieur est l’autre bonne nouvelle de ce début 2021 pour attendre le retour des beaux jours. Sans tunnel mais sous les tonnelles, bien plus propices à la dégustation.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé