Accueil / Commerce/Gestion / Rhonéa chouchoute le local

Proximité
Rhonéa chouchoute le local

L'union de caves coopératives Rhônéa veut dynamiser les ventes en local tout en espérant séduire une nouvelle clientèle. Début 2021, elle a créé un pôle territorial pour structurer et développer cette activité.
Par Chantal Sarrazin Le 28 avril 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Rhonéa chouchoute le local
Très ancré dans le territorial, Rhonéa souhaite structuré son activité de vente de proximité et doper son activité en circuit court. - crédit photo : Rhonéa
A

vec l’export, le développement de la vente locale fait partie des axes stratégiques 2021/2022 de l’union coopérative Rhônéa qui regroupe les caves de Vacqueyras, Beaumes-de-Venise, Rasteau et Visan. « De part cet ancrage territorial, nous sommes naturellement très impliqué dans le local, explique Valérie Vincent, responsable communication & Relations extérieures. Il nous est donc apparu indispensable de structurer cette activité. » En début d’année, l’entreprise a donc créé un « Pôle territorial » dirigée par une nouvelle recrue : Nicolas Sanz, 15 d’expériences dans la gestion de magasins notamment chez Nespresso.

Ouverture d'une boutique

Ce pôle rassemble l’activité des quatre magasins des caves et l’œnotourisme ainsi qu’une nouvelle boutique qui sera basée à Sarrians et dont l’ouverture est prévue au printemps prochain. « Cette commune se situe sur l’axe Orange-Carpentras, c’est un flux de près de 10 000 véhicules comptabilisé chaque jour, explique Nicolas Sanz. Cette population majoritairement active qui a peu de temps pour se déplacer jusqu’aux caveaux pourra ainsi bénéficier d’une service « comme à la propriété », « plus accessible ». »

Rhonéa cible ainsi une clientèle plus jeune et plus urbaine que celle qui fréquente les caveaux. Les objectifs sont ambitieux puisque la cave vise un chiffre d’affaires d’environ 600 000 € dès la première année d’ouverture et de franchir le million d’€ dans quatre ans. « Certes le contexte économique est compliqué, mais le risque est maîtrisé, l’engagement portant sur un bail commercial », précise le responsable.

Parallèlement, l’offre proposée dans ces différents points de vente va être structurée. « Nous allons mettre en place « un tronc commun » dans nos différentes boutiques », complète Valérie Vincent.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé