LE FIL

Des bulles légères en alcool

DILU, un nouveau wine-seltzer français bientôt sur le marché

Vendredi 23 avril 2021 par Clément L'Hôte

Conditionné en canettes de 25 cl, le produit contient trois ingrédients.
Conditionné en canettes de 25 cl, le produit contient trois ingrédients.
Conçu et conditionné en France, ce produit associant vin rosé et eau pétillante, et titrant à 5°, visera essentiellement les 18-28 ans. Lancement en mai 2021 chez Carrefour France.

Véritable tsunami aux États-Unis et tendance émergeante en France, le segment des hard-seltzer (hard pour alcoolisé, seltzer pour pétillant) tend à concurrencer les rayons bière. Grands groupes et startups se démènent sur ce marché en ébullition. Le concept se décline depuis peu en wine seltzer : un hard-seltzer à base de vin. Dans ce secteur, DILU fait partie des premiers opérateurs français à se lancer.

Zéro sucres

Conditionné en canettes de 25 cl, le produit contient trois ingrédients : «Du vin rosé issu de la communauté européenne à environ 11 % d’alcool, de l’eau pétillante et des arômes naturels, visant à compléter les caractéristiques organoleptiques pour s’approcher au plus près de celles d’un rosé», dévoile Adrien Carrard, créateur de la marque DILU et dirigeant de French Libation, société d’exportation de vins français aux États-Unis.  «L’idée est de redonner la sensation de boire du rosé, avec ce côté rafraîchissant, mais avec seulement 5 % d’alcool. » Et zéro sucres. La cible : « essentiellement les 18-28 ans, mais aussi d’autres publics qui ont une conscience santé et souhaitent limiter leur consommation d’alcool et de sucre.»

De 1,5 à 1,7€ la canette

Confectionnée au sein de l’usine Cacolac de Léognan, une première production de 150 000 canettes  doit arriver sur le marché en mai 2021, d’abord en France. Un premier accord a été trouvé avec Carrefour. « DILU sera d’abord disponible en picking, avec les sandwichs et les boissons. Pour le lancement, on vise d’abord la vente à l’unité, sur du prêt à consommer. » Pour un prix variant de 1,5 à 1,7€ la canette. « Par la suite, des packs de quatre canettes pourront être proposés. »

En parallèle, Adrien Carrard planche sur la création d’un vin sans alcool.  « L’idée est d’obtenir un produit qui se goûte comme du vin, qui se boit dans un verre à vin et qui garde le prestige social du vin, mais sans les effets néfastes de l’alcool», confie l’entrepreneur. Le projet est actuellement en recherche et développement.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé