LE FIL

En plus des maladies

Le Viti-Tunnel protège aussi la vigne du gel

Vendredi 16 avril 2021 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 21/04/2021 17:15:00

Bourgeons éclos non protégés par Viti-Tunnel, grillés par le gel.
Bourgeons éclos non protégés par Viti-Tunnel, grillés par le gel. - crédit photo : Christophe Marange
Testée dans dix grands châteaux bordelais, la bâche Viti-Tunnel semble protéger la vigne du gel en plus du mildiou et autres champignons pathogènes. La preuve sur deux sites la semaine dernière.

Patrick Delmarre et Christophe Marange, fondateur et chargé de projet de la société Mo.del, qui développe le Viti-Tunnel, ont profité de la vague de froid de la semaine dernière pour tester son efficacité contre le gel dans le vignoble bordelais.

« Dans la nuit du 7 au 8 avril, les températures sont descendues entre -2 et -3°C sur les sites de Canon La Gaffelière, à Saint Emilion, et au Château Dillon, à Blanquefort » relate Christophe Marange.

Sur ces deux sites, la température et l’hygrométrie ont été enregistrées par des capteurs Tiny Tags au niveau du fil de taille, proche de la zone des bourgeons. Le déploiement du Viti-tunnel a été programmé dès lors que la température passait sous la barre des 4,5°C.

Une équipe de l'Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV) a noté les dégâts de gel sur les deux parcelles jeudi et vendredi derniers.

« Nous l’avons fait sous les trois rangs du Viti-Tunnel et sur les 3 rangs attenants, à gauche et à droite. Les dégâts ont été relevés en notant pour chaque cep le nombre de bourgeons éclos et s’ils étaient grillés » détaille Nicolas Aveline (IFV).

Zéro dégât sous la bâche classique

Sur le site de Dillon, les techniciens n’ont relevé aucun dégât sous la partie Viti-Tunnel bâche « classique ». « Sur la partie Texinov, « respirante », on dénombre 25 bourgeons éclos grillés par le gel. Ce n’est rien à côté des 463 et 422 bourgeons grillés relevés de part et d’autre du Viti-Tunnel, où plus de 75% des ceps présentent au moins un bourgeon grillé » reprend Nicolas Aveline.

A Canon la Gaffelière, où seule la bâche classique est déployée, 9 bourgeons éclos ont gelé, soit 4% des ceps sous le dispositif ont été touchés par le gel, contre 252 (60% des ceps touchés) et 193 (44% des ceps touchés) sur les rangs de part et d’autre du tunnel.

Ce qui étonne les techniciens, c’est que les courbes de températures sous le Viti-Tunnel comme sur les vignes non protégées sont restées assez proches. Nicolas Aveline et Christophe Marange émetent plusieurs hypothèses, parmi lesquelles un effet sur vent et le rayonnement solaire.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé