LE FIL

Vignoble californien

Le "vrai" premier investissement de Bollinger hors du vignoble français

Vendredi 16 avril 2021 par Alexandre Abellan

'Cette transaction unit la famille Bollinger à la famille Ponzi, qui dans les années 1970 a été pionnière dans la plantation de Pinot Noir en Oregon' précise un communiqué.
'Cette transaction unit la famille Bollinger à la famille Ponzi, qui dans les années 1970 a été pionnière dans la plantation de Pinot Noir en Oregon' précise un communiqué. - crédit photo : SJB
Le groupe champenois annonce acheter un domaine californien, « sa première acquisition hors de France » en mettant de côté l’investissement passé dans une winery australienne.

La Société Jacques Bollinger (SJB), la holding familiale Bollinger, annonce l’acquisition à la famille Ponzi de la Winery Ponzi Vineyards (Willamette Valley, en Oregon). Cet investissement comprend 14 hectares de vignes, la « les infrastructures viticoles et d’œnotourisme », tandis que 40 ha de vignoble « sous contrat d’approvisionnement » restent la propriété de la famille Ponzi précise un communqiué.

Faisant état de « sa première acquisition hors de France », le groupe champenois met de côté sa précédente participation minoritaire dans le vignoble australien Tapanappa (lancé en partenariat avec les familles Bollinger, Croser et Cazes). Actuellement, SJB possède les champagnes Ayala et Bollinger, maison Chanson en Bourgogne, maison Langlois-Château à Saumur et les cognacs Delamain. Un portefeuille de marques qui compte s’appuyer sur les nouvelles étiquettes de la Winery Ponzi Vineyards pour doper la distribution de l’ensemble de ses vins sur le marché américain.

"Marché stratégique"

Cette acquisition américaine est en effet l’occasion de se « rapprocher de ce marché stratégique, de ses consommateurs qui sont parmi les premiers clients de grands vins dans le monde » indique dans un communiqué Étienne Bizot, le PDG du groupe SJB. « Après avoir étudié plusieurs opportunités, c’est finalement avec la famille Ponzi que nous avons trouvé l’ajustement idéal » souligne le patron champenois, qui salue « l’audace dont ils ont su faire preuve en étant parmi les premiers à planter du Pinot Noir en Oregon ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé