LE FIL

SPAP

10 jours de promotion des alternatives aux pesticides de synthèse

Mercredi 17 mars 2021 par Marion Bazireau

En alternative à l’agriculture conventionnelle, Générations Futures promeut l’agriculture biologique et la protection intégrée.
En alternative à l’agriculture conventionnelle, Générations Futures promeut l’agriculture biologique et la protection intégrée. - crédit photo : iStock
Du 19 au 30 mars, Générations Futures et 54 partenaires organisent des centaines d’évènements pour informer les citoyens sur les risques des pesticides de synthèse et promouvoir des solutions alternatives.

Portes ouvertes, ballades, ateliers de jardinage ou de cuisine, démonstrations, spectacles, marchés… Au total, près de 500 évènements sont organisés en France et à l’étranger par Générations Futures et 54 partenaires (OFB, FNAB, Ecocert, Ecophyto…) du 19 au 30 mars prochains pour promouvoir les alternatives aux pesticides de synthèse. 

Ces évènements sont planifiés localement par différents acteurs du territoire, associations, collectivités territoriales, entreprises, syndicats, ou écoles. Plusieurs rendez-vous en ligne sont également prévus, à commencer ce vendredi par une conférence d’ouverture sur les politiques agricoles et la souveraineté alimentaire.

« Risques pour la santé et la planète »

Comme chaque année pour la 16ème fois, la « semaine des alternatives aux pesticides de synthèse » a lieu les 10 premiers jours du printemps qui, selon Générations Futures, « symbolisent le retour des épandages de pesticides dans les champs »

L’objectif de l'association est de mobiliser un public « toujours plus large » autour de la question des risques des produits phytosanitaires pour la santé et la planète.

En alternative à l’agriculture conventionnelle, Générations Futures promeut l’agriculture biologique et la protection intégrée, avec un recours aux produits de biocontrôle et préparations naturelles peu préoccupantes (PNPP). 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
MG Le 22 mars 2021 à 18:35:02
Je ne suis pas affirmatif mais dans le FEADER, il y a une partie de l' envellope qui va au "soutient à l'agriculture biologique".
albert Le 22 mars 2021 à 13:23:08
Si vous dénoncez les méthodes de l'Asso Générations Futures au motif qu'elles joueraient des peurs des consommateurs face aux pesticides, c'est votre droit d'avoir cette analyse personnelle cher Benji. En revanche, et j'insiste sur ce point, quand vous assénez que cette asso bénéficie de financements UE du second pilier de la PAC, je suis en droit d'attendre que vous prouviez ce que vous avancez. Je ne suis pas naïfs et ai bien noté que cette asso a de multiples partenaires impliqués dans le Bio dont on peut comprendre l'intérêt économique à contribuer aux démonstrations engagées de l'Asso GF. Mais j'attends en revanche que vous me mettiez sur la piste de possibles (?) financements UE !
Benji Le 20 mars 2021 à 23:17:47
Albert il n’y a aucune malhonnêteté dans mon commentaire! Les sources sont toutes sur internet vérifiez les rapports de ces 54 associations militantes toutes émanent de génération futures et du lobbys du bio bussiness avec évidemment le ministère de l’écologie en soutien! Quand a leurs dirigeants on les retrouvent bien souvent membres actifs dans mplusieurs d’entre elles! Quand au financement regardez leurs rapports financiers !! Dommage q’Elyse Lucet ou un autre journaliste ne fasse pas une enquête sur les financements de ces pseudos militant est de leurs associations
Benji Le 19 mars 2021 à 20:44:48
Albert mon commentaire n’a rien de malhonnête renseignez vous sur les 54 pseudo associations toutes en liens les unes aux autres à travers leurs membres et leurs financements! Les documents sont publics et sur leurs sites vous pouvez vérifier vous mêmes! Leurs doctrines est simplement celle du bio bussiness et des gafas,après rien ne nous oblige à garder nos savoirs faire même si cela vous déplaît ! Suivont donc leurs logique bobo ecolo pour des orientations qui nous mèneront à la decroissance et importons massivement soja ,ogm,viandes aux hormones,vins étrangers,etc.... tout cela sans aucun contrôle . Le non sens écologique est là en produisant moins avec plus de tonnages de pesticides bios ,plus de consommation de GNR ,plus de main d’œuvre et de normes ! Je ne vous parle pas de l’empreinte carbone qui doit être mis en lien avec la quantité de produits obtenue ! Le bilan humain ,sociales et économique sur notre pays va être catastrophique mais tout le monde s’en fout et notre agriculture française s’enfonce dans le déclin grâce à ces associations et les gafas en tireront largement les bénéfices
Albert Le 19 mars 2021 à 10:17:56
Benji, votre commentaire est assez malhonnête car, ou vous savez, et alors vous devriez citer vos sources pour appuyer votre raisonnement, .. ou alors vous conjecturez assez sottement, et donc en ce cas vous n'écrivez RIEN. Je ne suis pas adhérent de cette association. Et s'agissant du financement et des partenaires de Générations Futures, je ne trouve pas a priori de piste qui mènerait vers la manne du second pilier de la PAC. Certes je peux effectivement me tromper. Et arrêtons avec ce discours sur le "savoir faire" et la "culture française".
Benji Le 17 mars 2021 à 22:29:58
54 associations liés à génération future avec bien souvent les mêmes membres tous financés avec des fonds agricoles pris aux agriculteurs par le lobby du bio bussiness à travers les GAFAS ! Mrs Zuckerberg et Niels pourront ainsi endoctriner la société en fabriquant des « steaks » végétaux et autres merdes alimentaire!!
Benji Le 17 mars 2021 à 19:00:35
Il serait intéressant de voir d’où vient le financement pour ces actions! On se rendrait certainement compte que ces fond sont pris sur les subventions du second pilier et du feader qui doivent aller normalement aux agriculteurs et non à des associations qui s’évertuent à dénigrer le savoir faire et la culture française! Si génération future veut faire des actions qu’elle le fasse avec leurs propre fond ou ceux du ministère de l’environnement
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé