LE FIL

Nouveaux intérêts financiers

Vendredi 05 mars 2021 par Marion Ivaldi

D’habitude en cette période, les citadins se bousculent porte de Versailles à la découverte de la plus grande ferme de France. Cette année, l’absence du salon de l’Agriculture n’empêche pas la presse de mettre les agriculteurs en avant. Après presque une année à vivre chez soi, se nourrir, cuisiner, prendre l’apéro en visio sont devenus des moments de convivialité cardinaux dans la vie de nombreux consommateurs de la planète, enfermés dans leur « home, sweet home ». De quoi justifier un traitement médiatique, alors qu’aucun homme politique ne flâne de veaux en poussins, de verre de vin en sandwich au foie gras. Et, c’est un nouveau thème qui émerge : celui de l’investissement des grands patrons dans l’agriculture. Bill Gates, Xavier Niel (qui finance le projet de centre de formation agricole de l’ancienne conseillère à l’agriculture à l’Elysée)… entrent en action dans le secteur. Des hommes connus pour leur appétence aux nouvelles technologies qui se démarquent totalement de ce que l’agriculture a pu connaitre jusqu’alors. Cet intérêt est reçu de manière partagée et pose une nouvelle fois la question de l’authenticité de l’acte de production et l’acceptabilité de l’innovation. Des questions qui ne sont pas étrangères au monde du vin.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé