LE FIL

Alsace

Benoît Meyer incarne le vignoble devant l’Assemblée Nationale

Vendredi 05 mars 2021 par Alexandre Abellan

« Nous espérons que cet affichage soit positif en termes de visibilité et de ventes en ces temps délicats » confie Benoît Meyer.
« Nous espérons que cet affichage soit positif en termes de visibilité et de ventes en ces temps délicats » confie Benoît Meyer. - crédit photo : Agriculture.gouv.fr
Faute de salon de l’Agriculture, les visages et produits du terroir français sont mis en avant devant la chambre basse pour 10 jours. Dont un vigneron alsacien.

Pandémie de covid-19 oblige, pas de Salon de l’Agriculture en 2021 à Paris. Pour mettre en avant les paysans français malgré cette année blanche, le ministère de l’Agriculture vient d’inaugurer une exposition, "les portraits d’agriculteurs" qui déploient 16 instantanés de la ferme France sur les grilles de l’Assemblée nationale, du 27 février au 7 mars à Paris. Parmi ces portraits, un vigneron : Benoît Meyer, du domaine du Bollenberg (25 hectares de vignes certifiées bio à Westhalten, Haut-Rhin).

« Je suis assez fier de voir ma photo affichée sur un bâtiment aussi prestigieux. C’est toute ma famille qui est représentée. Et en général toute la famille des vins d’Alsace » indique le vigneron, qui n’est pas habituellement présent au salon de l’Agriculture, mais a rejoint la plateforme fraisetlocal.fr, lancée ce 12 janvier par le Ministère de l’Agriculture afin de rassembler les producteurs et points de vente à proximité des consommateurs.

"Le bout du tunnel"

Domaine d’un tenant où sont cultivés les sept cépages alsaciens*, le domaine du Bollenberg n’échappe pas aux contrecoups économiques de la crise sanitaire malgré son activité particulièrement diversifiée (caveau de vente, distillerie, ferme, hôtel et restaurant). Après un an sans salon des vignerons indépendants et avec un tourisme en berne, « on sent le contre-coup, les stocks diminuent peu et heureusement que nous avons encore des clients fidèles pour commander à distance » souligne Benoît Meyer, qui a « hâte de voir le bout du tunnel ».

 

* : Soit gewurztraminer, muscat, pinot blanc, pinot gris, pinot noir, riesling et sylvaner.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé