LE FIL

Challenge

Dans Bouches-du-Rhône, une production record et des débouchés à trouver

Mardi 09 février 2021 par Colette Goinere

Jean-Claude Pellegrin : 'Aujourd’hui Il faut écouler en développant davantage des actions de proximité auprès des consommateurs du département'.
Jean-Claude Pellegrin : 'Aujourd’hui Il faut écouler en développant davantage des actions de proximité auprès des consommateurs du département'. - crédit photo : DR
La production des vins millésime 2020 des Bouches du Rhône connait un record. Reste à les écouler. Des actions pour consommer local sont menées auprès du grand public du département.

« Ce n’est pas la bonne année pour avoir un tel niveau de production » : constate Jean-Claude Pellegrin, le président  de la commission viticole  de la chambre d’agriculture des Bouches du Rhône et président du syndicat des vins IGP 13, face à la  production record des millésimes 2020, soit  700 000 hl dont 300 000 hl en IGP. « Dans un contexte normal, il n’y aurait pas de problème.  Mais avec  les restaurants fermés, les taxes à l’export vers les USA, le Brexit, nous sommes sur un marché tendu et donc confrontés à cette augmentation des volumes  qui s’explique car nous avons répondu à la demande du négoce qui manquait de produits. Ainsi la croissance des plantations en IGP Méditerranée a été régulière, avec une centaine d’hectares supplémentaires chaque année et ce depuis trois ans. Aujourd’hui Il faut écouler en développant davantage des actions de proximité auprès des consommateurs du département" explique-t-il.

Coup de projecteur sur les réseaux sociaux

Ainsi une campagne de communication sur les IGP Méditerranée, Alpilles, Pays des Bouches du Rhône et Pays des Bouches du Rhône Terre de Camargue va être lancée d’ici un mois. Un coup de projecteur  donné au travers des réseaux sociaux. Mais pas seulement. Pour inciter les consommateurs à acheter local, une opération baptisée « L’Instant dégustation » à l’initiative du syndicat des IGP 13, va démarrer début avril. « Nous voulons faire connaitre la richesse des vins qui sont à portée de main" indique Marie de Monte, directrice du syndicat. Le principe ? Sur le site web du syndicat des producteurs de vins IGP 13, le consommateur pourra commander pour 10 euros un coffret de six petites bouteilles échantillons de 2 cl  chacune. Il choisira les vins qu’il veut déguster parmi les quatre IGP. Seront inclues  dans le coffret les coordonnées des viticulteurs, fiches techniques, descriptif des cuvées. Le coffret sera envoyé à leur domicile. Un millier d’échantillons sera ainsi proposé. Le consommateur pourra ensuite entrer en contact direct avec le viticulteur et faire ses achats par internet ou en allant à la propriété. 80 entreprises productrices sur les 200 en IGP seraient prêtes à jouer le jeu. Budget de l’opération : 50 000 euros largement assumé par le syndicat. Le conseil départemental et l’Interprofession ont apporté leur écot.

De son côté la chambre d’agriculture a mis en place il y a trois mois une carte interactive permettant de géolocaliser la centaine de cave et les 17 caves coopératives implantées dans le département. L’objectif est le même : amener le consommateur à découvrir les producteurs locaux.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé