LE FIL

Maintiens individuels

Le vin jaune du Jura annule ses portes ouvertes collectives face aux incertitudes Covid

Mardi 02 février 2021 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 03/02/2021 08:24:00

En temps normal, la percée du vin jaune réunit 32 000 visiteurs.
En temps normal, la percée du vin jaune réunit 32 000 visiteurs. - crédit photo : CIVJ
La valse-hésitation sur un reconfinement et l’accroissement des limitations sanitaires poussent les organisateurs à ne plus envisager un évènement commun le week-end prochain. Sont maintenus le concours du clavelinage et la vente aux enchères.

Dur, dur d’organiser un évènement œnotouristique en cette période d’incertitudes sanitaires. « On essaie toujours de s’adapter, et à la fin on s’aperçoit que ça ne passe pas » déchante le vigneron jurassien Benoît Sermier, qui préside les Ambassadeurs du Vin Jaune. Si l'on sait depuis la rentrée 2020 que la prochaine Percée du Vin Jaune est reportée à 2022 (dans le village de Cramans), le projet de portes ouvertes dans une trentaine de caveaux devait animer les samedi 6 et dimanche 7 février et célébrer la commercialisation du millésime 2014.

Mais ces portes ouvertes collectives sont finalement annulées, le respect des gestes barrières étant un défi impossible à tenir dans nombres de caveaux étroits. Ayant prévu une restauration à emporter ou des animations, d’autres domaines annulent également leur participation. Les Ambassadeurs du Vin Jaune annulent leur communication sur l’évènement, qui sera maintenu individuellement par 23 points de vente ouverts tout le week-end, et 7 partiellement. « Si les gens veulent venir déguster dans un caveau, ils doivent téléphoner pour voir s’il est ouvert et pour réserver un créneau » explique Benoît Sermier.

"On ne sait pas ce que l’on peut faire ou pas"

Le Conseil Interprofessionnel des Vins du Jura maintient ce vendredi 5 février son concours des vins jaunes du millésime 2014, le clavelinage. La vente aux enchères des vieux millésimes reste prévue le samedi 13 mars prochain, en format physique ou numérique selon l’évolution de la pandémie de covid. « Ça change tous les jours, c’est compliqué… » témoigne Benoît Sermier, qui note que la situation commerciale est compliquée pour les opérateurs jurassiens, avec peu d’achats dans les caves. « Ce n’est pas facile, on ne sait pas où l’on va. On ne sait pas ce que l’on peut faire ou pas » conclut l’organisateur, qui a du mal à se projeter sur l’édition 2022 de la Percée du Vin Jaune face aux incertitudes actuelles.

 

 

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé