LE FIL

Mutation covid

Le salon London Wine Fair forcé de se digitaliser en 2021

Vendredi 22 janvier 2021 par Alexandre Abellan

« En décembre, nous étions confiants dans la tenue d’un évènement physique début 2021. Juste un mois plus tard, il y a trop d’incertitudes affectant nos exposants et visiteurs (confinement britannique, nouveau variant, restrictions aux voyages…) » explique Hannah Tovey said, à la tête de la LIWF.
« En décembre, nous étions confiants dans la tenue d’un évènement physique début 2021. Juste un mois plus tard, il y a trop d’incertitudes affectant nos exposants et visiteurs (confinement britannique, nouveau variant, restrictions aux voyages…) » explique Hannah Tovey said, à la tête de la LIWF. - crédit photo : London Wine Faire (édition 2019)
L’évènement commercial britannique mise sur le numérique pour permettre aux producteurs et metteurs en marché de vin d’échanger malgré la crise sanitaire.

Alors que la crise covid paralyse la Grande Bretagne, la London Wine Fair annonce la digitalisation de son salon du 17 au 19 mai 2021. « Début janvier, les organisateurs comptaient annoncer un évènement hybride, combinant des éléments physiques et digitaux. La majorité des exposants était favorable à la tenue d’un salon sous une forme ou une autre. Mais à la lumière des inquiétudes actuelles sur les mutations du virus, sa transmission et les incertitudes sur le confinement britannique et les restrictions de voyages, un salon virtuel est rapidement devenu inévitable » détaille un communiqué, précisant que la décision du 100 % digital a été prise ce 20 janvier.

Après avoir annulé l’édition 2020, déjà pour cause de coronavirus, les organisateurs misent sur la réduction des coûts de participation (déplacement, logement…) et l’absence de dégustation de vin professionnelle depuis 14 mois sur le marché britannique pour réussir leur premier évènement digital. Proposant des stands virtuels (individuels ou collectifs), le salon numérique développe des prises de rendez-vous, la gestion des envois d’échantillons et maintient son programme de conférences (traitant notablement des effets du Brexit sur le marché des vins).

"Business as usual"

Comptant conserver des fonctionnalités numériques testés en 2021, l’organisateur indique se projeter sur 2022 pour imaginer un nouveau salon physique et son « business as usual ».

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé