Accueil / / L'application smartphone qui veut révolutionner le réglage des pulvérisateurs

Diag'Pulvé
L'application smartphone qui veut révolutionner le réglage des pulvérisateurs

Il suffira bientôt aux viticulteurs de pulvériser un produit fluo dans leurs vignes et de prendre en photo quelques feuilles avec leur smartphone pour savoir comment régler leur matériel. La Chambre d'agriculture de Gironde leur développe une application, baptisée Diag'Pulvé.
Par Marion Bazireau Le 25 janvier 2021
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'application smartphone qui veut révolutionner le réglage des pulvérisateurs
Les viticulteurs fixeront leur smartphone à l'arrière pour photographier une série de feuille échantillonnées après une pulvérisation avec un produit fluorescent. - crédit photo : Adel Bakache

« Les viticulteurs adorent se retrouver lors de soirées « fluos » pour évaluer la qualité de leur pulvé et régler leur matériel » rapporte Adel Bakache.

S’inspirant du concept, le conseiller en agroéquipement à la Chambre d’agriculture de Gironde leur a fabriqué un boîtier équipé d’une poignée et d’une lampe UV.

« Ils fixeront leur smartphone à l'arrière pour prendre en photo une série de feuilles qu'ils auront échantillonnées selon un plan bien précis, après avoir effectué un tir dans la végétation avec un fluorophore dans la cuve de leur pulvérisateur, explique-t-il. A la fin de l'opération, une application calculera combien de gouttelettes ont été déposées sur le feuillage et quelle taille elles font ».

Ces données remonteront automatiquement sur une base de données informatique, enrichissant l’outil au fil du temps. « A termes, on saura quel résultat on doit obtenir sur tel type de pulvérisateur avec tel type de buses et sur tel cépage ».

Le viticulteur n’aura plus besoin de multiplier les essais au vignoble pour trouver les bons réglages. « L’application lui indiquera à quelle vitesse il doit régler sa soufflerie » illustre Adel Bakache.

Un kit bon marché

Aidé par son partenaire de projet Alexandre Davy, ingénieur à l’Institut Français de la Vigne et du Vin (IFV), Adel Bakache a trouvé un produit fluorescent qui se révèle même après avoir séché, « alors que jusqu’à présent, il fallait remouiller le feuillage si on ne l’éclairait pas tout de suite avec la lampe UV, ce qui biaisait la répartition des gouttelettes ».

1 kg de ce produit suffira pour réaliser trois ans de tests, « de quoi proposer un kit bon marché » assure le conseiller.

Ce projet, baptisé Diag’Pulvé, était financé par la région Nouvelle-Aquitaine jusqu’en décembre 2020. « Nous avons eu le temps de finaliser le prototype mais il nous manque encore environ 40 000 € pour développer l’application » indique le conseiller. Les partenaires ont demandé de nouveaux fonds publics. Adel Bakache ne s’inquiète pas. « Vu comme l’outil plait chaque fois que j’en fais la démonstration, je suis convaincu que nous pourrons concrétiser ce projet ».

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé