Accueil / Commerce/Gestion / -11 % d'expéditions de Cognac en 2020, mais reprise de +19 % sur la fin d'année

Déprise et reprise
-11 % d'expéditions de Cognac en 2020, mais reprise de +19 % sur la fin d'année

Dans son point statistique annuel, l'interprofession charentaise dresse un bilan encourageant d'un exercice commercial perturbé par la crise sanitaire.
Par Alexandre Abellan Le 15 janvier 2021
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
-11 % d'expéditions de Cognac en 2020, mais reprise de +19 % sur la fin d'année
« Dans un contexte sanitaire inédit, la filière Cognac réagit bien sur ses marchés et enregistre même des signes de reprise forts sur les derniers mois » résume le BNIC. - crédit photo : Alexandre Abellan (archives 2020)
C

ovid oblige, pas de record export en 2020, après une série de quatre années de croissance. Sur l’année passée, les opérateurs charentais ont commercialisé 192 millions de bouteilles de Cognac pour un chiffre d’affaires de 2,8 milliards d’euros. Soit des baisses de 11,2 % en volume et 22 % en valeur par rapport à 2019. Mais « les résultats des expéditions sont très bons sur ce dernier trimestre (octobre à décembre 2020 contre octobre à décembre 2019) avec une hausse de + 18,8 % soit 54,4 millions de bouteilles expédiées » contrebalance le Bureau National Interprofessionnel du Cognac (BNIC).

Evoquant « une baisse maitrisée » sur l’année, l’interprofession charentaise note la croissance de 0,8 % des marchés nord-américains (à 106,4 millions de cols), rendant crucial l’arrêt rapide des surtaxes américaines de 25 %, imposées depuis ce 12 janvier dans le cadre du conflit aéronautique transatlantique. « Sur le premier marché d’exportation du Cognac, les États Unis, la filière enregistre une croissance de + 1 % en volume sur les 12 derniers mois et cela malgré la crise sanitaire, preuve du dynamisme du Cognac ce marché clé » souligne le BNIC.

Reprise chinoise

Le marché européen enregistre une baisse de 9 % de ses achats de cognacs (à 34,3 millions de bouteilles). Les marchés asiatiques restent en baisse (-34,5 % à 42,3 millions cols), mais une reprise chinoise se dessine prévient le BNIC. Prisés sur le marché américain, les VS limitent la casse (-6 % à 108,2 millions de flacons), contrairement aux fortes chutes des VSOP (-15 % à 67,6 millions cols) et des vieilles qualités (-26 % à 16,2 millions bouteilles).


 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé