LE FIL

Vins aromatisés

Castel récuse tout soupçon d'entente sur le prix des rosés pamplemousse avec Moncigale

Mardi 12 janvier 2021 par Alexandre Abellan

Carton du rayon vin au milieu des années 2010, les rosés pamplemousses se sont essoufflés en grande distribution depuis 2017.
Carton du rayon vin au milieu des années 2010, les rosés pamplemousses se sont essoufflés en grande distribution depuis 2017. - crédit photo : VeRy Pamp (Castel)
L’Autorité de la Concurrence s’interrogerait sur de possibles pratiques anticoncurrentielles entre les groupes Castel et Marie Brizard pour piloter la commercialisation de leurs Boissons Aromatisés à Base de Vins (BABV). Soit les gammes VeRyPamp et Fruits&Wine.

En plus d’arômes divers et variés, la recette des vins aromatisés contient-il une entente sur les prix ? Telle est l’interrogation quis erait actuellement étudiée par l’Autorité de la Concurrence. Dévoilée par Les Echos, l’enquête en cours du « gendarme de la concurrence [ …] vise des poids lourds du secteur comme Marie Brizard ou la Copagef, maison mère du groupe Castel Frères ». D’après le quotidien économique, les soupçons concernent des pratiques anticoncurrentielles pour les vins aromatisés. Marie Brizard étant le leader du segment avec la marque Fruits & Wine de Moncigale, tandis que Castel en est le challenger avec VeRy Pamp.

Les soupçons des enquêteurs portent sur la fin juin 2015, avec l’entrée au conseil d'administration du groupe Belvédère (devenu Marie Brizard Wine & Spirits) d’une représentante du groupe Castel (ayant pris 20 % des actions à l’époque). « Si le conseil d’administration venait à évoquer des informations sensibles sur des produits fabriqués ou commercialisés par Belvédère, le(s) administrateur(s) exerçant des fonctions au sein d’une entité directement concurrente de ce produit, serai(en)t tenu(s) de quitter la séance » désamorçait à l’époque un communiqué du groupe de vins et spiritueux (visant Castel, mais aussi la Martiniquaise Bardinet*).

"Castel conteste toute pratique négative"

Sollicité, le groupe Castel confirme avoir été entendu par l'Autorité de la concurrence « voilà plusieurs mois au sujet de Marie Brizard Wine & Spirits (MBWS). Leur demande concernait les relations de notre groupe Castel avec MBWS, particulièrement sur le marché des boissons aromatisées à base de vin, au cours d'une période d'environ 24 mois courant de mi-2015 à mi-2017. » Pour l’opérateur bordelais, cette « étude est en cours suite aux éléments qu’ils ont récupérés chez nous en toute transparence. Aussi le groupe Castel conteste toute pratique négative, ce que démontrera l'étude en cours de l'Autorité. »

Cette enquête fait suite à des perquisitions ce 9 avril 2019 dans le secteur des vins et spiritueux, dont s’était fait écho MBWS. Le groupe indiquait à l’époque « son attachement au strict au respect des réglementations qui lui sont applicables ». L’Autorité de la Concurrence ne souhaite pas commenter l’avancée de ses recherches.

 

 

* : Marie Brizard Wine & Spirits est le leader français des whiskies avec la marque William Peel, qui est talonnée par le Label 5 de La Martiniquaise.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé