LE FIL

Calendriers viticoles

Les vignerons n’ont pas que la saint-Vincent à célébrer en janvier !

Samedi 16 janvier 2021 par Alexandre Abellan

Si la Saint-Vincent est nationale, localement sont aussi fêtés dans les vignobles français les saints Martin, Vernier, Valéry, Urbain…
Si la Saint-Vincent est nationale, localement sont aussi fêtés dans les vignobles français les saints Martin, Vernier, Valéry, Urbain… - crédit photo : Alexandre Abellan (Vitisphere)
Aussi savant que plaisant, un ouvrage fait le tour des dates et traditions viticoles souvent inconnues et inattendues.

Ce 22 janvier, les vignerons fêtent leur patron national : saint Vincent. Mais l’almanach viticole du début d’année ne se limite pas à cette date indique l’expert en œnotourisme André Deyrieux dans son dernier ouvrage, le Calendrier perpétuel de la vigne et du vin : Douze mois avec Bacchus (éditions Ellipse). Mettant en parallèle le calendrier des saisons, le cycle végétatif de la vigne, les héritages antiques et même les traditions gastronomiques, ce livre érudit permet de découvrir des histoires et traditions oubliées.

Ainsi, le 5 janvier, e source de vin se mettait à couler durant 7 jours dans le temple de Liber Pater dans l’île d’Andros. « Mais si on emportait le vin hors du temple, il prenait le goût de l’eau » rapporte Pline l’Ancien dans son Histoire Naturelle. Le 15 janvier, saint Rémy est fêté et la mémoire de son miracle qui n’est pas sans rappeler les noces de Cana : « un jour reçu dans la maison d’une dame et apprenant que celle-ci n’avait plus de vin, saint Rémy entra dans sa cave, fit un signe de croix sur le tonneau ; et voici que le vin en jaillit en telle abondance que toute la cave s’en trouva inondée » rapporte Jacques Voragine dans la Légende dorée. Une scène représentée sur un vitrail de la cathédrale de Notre-Dame de Chartres souligne André Deyrieux.

Saint-Antoine

Le 17 janvier est fêté saint Antoine l’Egyptien, dont les reliques macérant dans des vins permettaient de produire le Saint Vinage à l’abbaye de Sant-Antoine (en Isère). Un élixir miraculeux pour soigner le victimes du mal des ardents ou feu de Saint-Antoine, l’ergotisme. Un dicton vigneron précise également que « Saint-Antoine sec et beau emplit caves et tonneaux ».

Fondamentalement, « les jours du calendrier ont partie liée avec le monde naturel, symbolique, religieux et culturel de la vigne et du vin » souligne André Deyrieux, qui précise que « le monde de la vigne et du vin est lié à de nombreux calendriers. Leur richesse en contenus et significations est époustouflante. Pourtant, ils sont aujourd’hui oubliés ou méconnus, voire pire, rangés au rayon de folklores inutiles. »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé