Accueil / Politique / Les vignerons manifestent leur soutien à la réouverture des restaurants

Aude
Les vignerons manifestent leur soutien à la réouverture des restaurants

La fermeture administrative du réseau CHR pèse sur l'économie du vignoble languedocien, qui demande un cap clair pour la relance de la restauration.
Par Alexandre Abellan Le 16 décembre 2020
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les vignerons manifestent leur soutien à la réouverture des restaurants
Se déroulant de 9h30 à 11h, la manifestation s’est achevée devant la sous-préfecture pour interpeller les pouvoirs publics. - crédit photo : Syndicat Général des Vignerons de l’Aude
l

« Nos fournisseurs coulent avec nous ! Blanchisseurs, torréfacteurs, vignerons, éleveurs, maraîchers… » lancent ce 15 décembre à Narbonne les banderoles de la manifestation organisée par l’Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie de l’Aude (UMIH 11). « Aujourd’hui, c’est historique que des restaurateurs, des barmans, des vignerons, des commerçants, des avocats, un peu de tout manifestent ensemble. La clé va être de rester unis tous ensembles » indique avec un haut-parleur, devant la sous-préfecture, Frédéric Rouanet, le président du Syndicat Général des Vignerons de l’Aude.

« Ceux qui se posent la question : pourquoi les vignerons sont-ils là ? Chaque fois que 10 bouteilles se vendent en France, 5 sont vendues par la grande distribution et trois dans les Cafés, Hôtel, Restaurant, c’est un débouché énorme » précise le vigneron audois. « Le CHR (Café, Hôtel et Restaurant) représente 40 % du chiffre d’affaires des vignerons indépendants du département. L’arrêt du secteur CHR suspend toute l’activité de ses fournisseurs : vignerons, agriculteurs, comptables, avocats… » renchérit Alexandre They, le président de la fédération de l’Aude des Vignerons Indépendants, à l’issue de la manifestation.

Protocoles sanitaires

Alors que le premier ministre, Jean Castex, annonce ce 15 décembre sur Europe 1 que la réouverture des restaurants n’est pas garantie pour le 20 janvier 2021, les manifestants appellent à des prises de décision plus fermes et rapides. « Nous sommes au jour le jour, et le commerce n’aime pas l’instabilité. Il y a besoin d’une vision cadrée » rapporte Alexandre They, pour qui « les protocoles réfléchis par le CHR nous amènent à penser que la réouverture dans un cadre strict et encadré permettra d’avoir une vision nette de la sortie de crise avec une reprise tranquille de l’activité ».

Le cortège demande également de nouvelles mesures de soutien, notamment pour le vignoble des exonérations de charges pour les non-salariés en 2021 (seuls les salariés sont actuellement concernés) et un étalement des remboursements des Prêts Garantis par l’Etat (en négociation).

 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé