LE FIL

Alsace

Marc Humbrecht défend le vignoble pour le titre de "ferme préférée des Français"

Jeudi 17 décembre 2020 par Alexandre Abellan

Travaillant 6 hectares, Marc Humbrecht se revendique vigneron artisan.
Travaillant 6 hectares, Marc Humbrecht se revendique vigneron artisan. - crédit photo : Domaine Paul Humbrecht
Le vigneron alsacien participe à la compétition télévisée avec la volonté de présenter les efforts environnementaux de la filière vin et l’espoir d’en tirer un soutien commercial en cette période difficile.

Quand il a reçu cet été l’appel des producteurs de la nouvelle émission télévisée La Ferme préférée des Français, le vigneron alsacien Marc Humbrecht a d’abord cru à une erreur : « êtes-vous sûrs d’être intéressé par mon domaine ? C’est une petite exploitation familiale de 6 hectares… » Cette taille réduite semble au contraire avoir séduit France 3, qui cherchait de petites entreprises affichant une philosophie de production résolument artisanale et engagée environnementalement.

L’équipe télévisée est venue tourner pendant les vendanges à Pfaffenheim (Haut-Rhin), sans l’animateur Stéphane Bern, qui orchestrera la soirée de diffusion et la présentation de la ferme élue par les téléspectateurs parmi les 14 exploitations candidates. Initialement prévue fin janvier, la diffusion de l’émission est décalée entre mars et avril 2021 indique Marc Humbrecht.

"Soutenir les vignerons et l’ensemble des vins d’Alsace"

Même s’il est présent sur la niche des vins bio et biodynamie, le domaine Paul Humbrecht espère bénéficier d’un coup de projecteur médiatique pour réussir à vendre 100 % de sa production. Inquiet par sa perte de chiffre d’affaires sous le coup de la crise sanitaire du covid-19, Marc Humbrecht voit ses ventes aux particuliers chuter (son caveau étant moins visitée, et les salons de vignerons annulés). « J’espère que cette émission nous aidera, qu’elle pourra soutenir les petits vignerons qui travaillent du mieux possible et l’ensemble des vins d’Alsace qui sont des vins d’élégance et de grande classe » indique le vigneron.

Revendiquant un « travail pointu et pointilleux », Marc Humbrecht compte expliquer au grand public les enjeux de coûts de production augmentant les prix de vente pour rester rentable. Tout en levant des incompréhensions sur les traitements : « même en bio, quand je sors le pulvérisateur je vois des regards en colère. Si l’émission peut donner une autre image et permettre une prise de conscience… »

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé