Accueil / Commerce/Gestion / Les rosés angevins ne subissent pas la crise

Marchés
Les rosés angevins ne subissent pas la crise

En grande distribution, comme à l'export, Cabernet et Rosé d'Anjou ont réussi à maintenir leurs volumes, dans le contexte qu'on connait. Les bib ont cartonné.
Par Patrick Touchais Le 14 décembre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Les rosés angevins ne subissent pas la crise
- crédit photo : Patrick Touchais
M

algré une année 2020 plus que perturbée, les rosés de l’Anjou ont su tirer leur épingle du jeu. Si traditionnellement, les deux rosés demi-secs avaient leur propre marché - le Cabernet d’Anjou en grande distribution française, et le Rosé d’Anjou sur les marchés étrangers -, les choses ont évolué sur les dernières années, en particulier pour le second qui a pris sa place sur les linéaires nationaux. Il a progressé de 10 000 hl en 10 ans, pour atteindre sur la dernière période connue (à fin octobre sur 12 mois selon les chiffres Iri founis par Interloire), quelque 45 900 hl.

Soit un volume en stabilité. Volume stable également pour le Cabernet d’Anjou, à plus de 193 600 hl, quand l’ensemble des AOC françaises de rosés enregistrent un recul de 2 % sur la période. Les prix des rosés angevins sont également en stabilité. Sur ces produits, les volumes ont été tirés par les bags-in-box de MDD en 3 ou 5 litres, en particulier pendant le confinement du printemps, puis au cours de l’été. A l’inverse, les ventes de bouteilles sont en recul.

Développement export

Sur le marché export, le Cabernet d’Anjou s’est immiscé plus récemment. Le volume – sur la dernière période connue, à fin août – frise les 10 000 hl sur une année, avec deux pays phares : l’Australie et la Belgique. Historiquement implanté au Royaume-Uni, en Belgique ou au Pays-Bas, le Rosé d’Anjou poursuit sur ses pays et s’est implanté également en Australie, pour un total expédié de 55 000 hl.  

Rappelons que les deux appellations pèsent ensemble quelque 450 000 hl, soit la moitié du volume global du vignoble angevin.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé