LE FIL

Un jalon au Japon

Un pavillon international du vin pour l’exposition universelle d’Osaka en 2025 ?

Vendredi 11 décembre 2020 par Alexandre Abellan

Ce pavillon « sera une fenêtre ouverte pour le secteur vitivinicole, un soutien commercial au développement économique vers ce grand continent » s’enthousiasme Pau Roca.
Ce pavillon « sera une fenêtre ouverte pour le secteur vitivinicole, un soutien commercial au développement économique vers ce grand continent » s’enthousiasme Pau Roca. - crédit photo : Etude pour le plafond du Pavillon français du vin à l'exposition universelle de New York de Jean Le Moal (Centre Pompidou, 1939)
L’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin promeut l’idée d’une plate-forme de communication pour la filière pendant l’évènement japonais.

Dans cette période de crise sanitaire et d’incertitudes économiques, ce serait « un projet d'espoir pour fédérer le secteur du vin que d’organiser quelque chose à l'occasion de l'exposition universelle d'Osaka au Japon en 2025 […] un pavillon international du vin » lance Pau Roca, le directeur général de l’Organisation Internationale de la Vigne et du Vin (OIV), lors de la dernière assemblée plénière de l'Assemblée des Régions Viticoles Européennes (AREV). Imaginant « une plate-forme de communication comme un pavillon pendant six mois », le diplomate espagnol estime qu’un tel navire-amiral « peut vraiment aider à établir un lien culturel sur le long terme en Asie », les précédentes expositions universelles ayant accueilli 30 millions de visiteurs en rayonnant internationalement.

Présentant pour la première fois son projet, Pau Roca demande le soutien de l’AREV pour promouvoir cette idée de pavillon devant la commission européenne, qui pourrait soutenir financièrement un tel projet. « La présence d'un pavillon à l'exposition universelle Osaka 2025, telle que l'OIV le promeut, est une occasion unique » soutient Emiliano García-Page, le président de l’AREV, pour qui « outre la promotion des vins européens, c'est une façon de rassembler et de partager la culture du vin enracinée dans le vieux continent et toute l'âme sociale et environnementale qui l'entoure ».

"Expositions mondiales importantes pour le secteur"

Ce soutien de l’AREV doit désormais se traduire par des actions concrètes en faveur de ce projet présenté comme stratégique. Pour l’avenir, « l'Asie est le grand marché » pointe Pau Roca, qui rappelle que « dans le passé, les expositions mondiales ont été très importantes pour le secteur du vin. Comme à Paris en 1855, avec un tonneau tiré par des bœufs de Reims à Paris et la classification des vins de Bordeaux demandée par Napoléon III. »

Traditionnellement, les principaux pays viticoles, comme la France, présentent leurs vignobles dans leurs propres pavillons.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé