Accueil / Commerce/Gestion / Laudun vise l'AOP pour les vendanges 2022

Côtes du Rhône
Laudun vise l'AOP pour les vendanges 2022

Actuellement Côtes du Rhône Village, le syndicat viticole se projette dans l'obtention de son appellation propre comme la conclusion de 75 ans de lutte pour sa reconnaissance.
Par Alexandre Abellan Le 10 décembre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Laudun vise l'AOP pour les vendanges 2022
« Tout le vignoble adhère à cette demande » souligne Luc Pélaquié. - crédit photo : Syndicat des Vins de Laudun
A

lors que la commission d’experts de l’Institut National de l’Origine et de la Qualité (INAO) visite le vignoble de Laudun, son syndicat viticole espère voir se clore 75 ans de mobilisation pour obtenir son appellation à part entière. « L’histoire commence en 1947, avec une demande de reconnaissance qui n’a pas aboutir devant la justice. En 1967, nous rentrions dans la famille des Côtes du Rhône Villages. En 2012, nous avons lancé une demande de reconnaissance, nous arrivons à la fin » résume le vigneron Luc Pélaquié, qui préside le Syndicat des Vins de Laudun.

Même si la crise sanitaire du covid-19 créé de nouveaux délais administratifs, « je pense que nous aurons l’appellation Laudun pour la récolte 2022 AOP Laudun et pourrons nous revendiquer "cru des côtes du Rhône". Ça fait une histoire de 75 ans, cette demande est restée dans l’esprit des gens, de génération en génération » souligne Luc Pélaquié, pour qui cette accession au range de « cru va donner de l’élan, créer de la réactivité pour les professionnels. C’est bien pour l’avenir de l’appellation. »

Vignoble en blanc

Se définissant comme un vignoble de la rive droite du Rhône, l’aire de Laudun réunit 90 producteurs et 9 négociants pour 21 600 hectolitres vinifiés en 2019. Il s’agit du « premier vignoble en blanc des Côtes du Rhône Villages avec 4 480 hectolitres produits (20 % de la production totale en blanc) », soit une augmentation de 40 % en cinq ans souligne un communiqué. « Laudun a toujours été reconnu pour ses blancs, grâce à un sol argilo-sablonneux spécifique pour la clairette » souligne Luc Pélaquié, inscrivant la réussite commerciale actuelle de Laudun dans son histoire.


 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé