Accueil / / Le Vinitech théâtre d'un clash entre fabricants de systèmes de remontage du vin

Injection d'air
Le Vinitech théâtre d'un clash entre fabricants de systèmes de remontage du vin

L'inventeur du R'Pulse va assigner en justice le dirigeant de Clairéo, qu'il accuse d'avoir copié son système de remontage des vins par injection d'air. Ce dernier prépare sa défense.
Par Marion Bazireau Le 03 décembre 2020
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Le Vinitech théâtre d'un clash entre fabricants de systèmes de remontage du vin
Le système de remontage du vin R'Pulse, à gauche, et le Clairévin, à droite. - crédit photo : JGC et Clairéo
l

« Le « Clairévin » exposé par la société Clairéo est une contrefaçon à notre appareil « R’pulse » breveté sous le numéro 18 58173 depuis le 11 septembre 2020 ». Dans un courrier envoyé ce mercredi 2 décembre, le dirigeant de la société JGC (33) Joël Gallet a demandé aux organisateurs du salon Vinitech de retirer la fiche produit du chariot de remontage des vins par injection d’air présenté sur le stand de Clairéo, « ainsi que la vidéo afin de limiter notre préjudice commercial et le discrédit vis à vis de nos clients qui nous ont déjà appelés à plusieurs reprises ».

Joël Gallet précise avoir déjà contacté son avocat, « qui prépare une assignation » et fait réaliser un constat d’huissier.

Je découvre son brevet

La veille, le dirigeant de Clairéo Matthieu Planté est tombé des nues quand il a reçu l’appel de son confrère. « Joël Gallet m’a fait part de sa décision de m’attaquer pour contrefaçon et j'ai découvert son brevet » a-t-il expliqué à Vitisphere

Pour Matthieu Planté, personne ne peut s’attribuer la propriété de cette technique de remontage. « L’injection d’air se fait depuis plusieurs années. C’est comme si on confiait l’exclusivité du marché du remontage par pompe à un seul fabricant, illustre-t-il. Je ne vois pas en quoi je serais contrevenant ».

Dans l’immédiat, il n’a pas l’intention de retirer le « Clairévin » de son stand virtuel. « Mais je ne cherche pas à faire dans le contentieux et s’il s’avérait que je suis dans l’illégalité je le ferais. Je cherche un avocat spécialisé en propriété industrielle pour me conseiller et me défendre » indique-t-il.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé