LE FIL

Plaimont

Coup de gueule contre un viticulteur négligent face à la flavescence dorée

Mercredi 02 décembre 2020 par Marion Bazireau

Avant que le propriétaire ne les chasse, les prospecteurs ont eu le temps d’estimer la contamination par la flavescence de cette parcelle de vigne à 30% au moins.
Avant que le propriétaire ne les chasse, les prospecteurs ont eu le temps d’estimer la contamination par la flavescence de cette parcelle de vigne à 30% au moins. - crédit photo : Creative Commons
Un viticulteur n’a pas arraché une dizaine de pieds de vigne atteints de la flavescence dorée en 2018. Aujourd’hui, toute sa parcelle est infectée. Son voisin paye aussi pour son laisser aller.

« Un viticulteur malheureux va devoir arracher toute une parcelle plantée en 2015 à cause de son voisin négligent » s’emporte Joël Boueilh, le président de la cave coopérative de Plaimont dans le Gers.

Les faits remontent à novembre, quand des prospecteurs de la Fédération Départementale de Défense contre les Organismes Nuisibles (FDGDON) du Gers ont trouvé une parcelle contaminée à plus de 20% par la flavescence dorée dans une commune de la zone de production d’armagnac.

« En regagnant le bord de la route à la fin de leurs marquages, ils ont découvert que la parcelle d’à côté était complètement infestée, décrit Joël Boueilh. « Ils y ont pénétré et ont aperçu des pieds marqués en 2018 et non arrachés ». Avant que le propriétaire ne les chasse, les prospecteurs ont eu le temps d’estimer la contamination de cette parcelle à 30 % au moins.

Bombe à retardement

De retour au bureau, ils ont transmis le dossier à la Draaf et repris leur historique. « En 2018, seuls 10 pieds étaient malades. Le problème aurait été vite réglé si le viticulteur s’en était occupé avant le mois de mars suivant. Aujourd’hui, il va devoir arracher toute sa parcelle. Cette triste affaire a au moins le mérite de rappeler à tout le monde que la flavescence dorée ne doit pas se prendre à la légère. C’est une vraie bombe à retardement ».

Joël Boueilh ajoute que ce viticulteur n’avait pas souhaité cotiser pour faire partie du plan de prospection collective piloté par la FDGDON. « Il s’était engagé à faire lui-même le travail. Il ne l’a pas fait et en fait payer le prix fort à son voisin » tempête le président de Plaimont.

"Une prime à quelqu’un qui n’a pas fait son travail"

Les deux viticulteurs devraient pouvoir bénéficier du Fonds de Mutualisation des risques Sanitaires et Environnementaux (FMSE), auquel tous les agriculteurs contribuent via la Mutualité Sociale Agricole (MSA), pour arracher et replanter ces parcelles. « Cela a du sens pour la victime. En revanche je ne trouve pas normal qu’on donne une prime à quelqu’un qui n’a pas fait le nécessaire pour protéger son vignoble » reprend Joël Boueilh, qui milite pour que cette enveloppe soit davantage destinée à des actions de prévention et non à du curatif.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
VOS RÉACTIONS
JH Le 04 décembre 2020 à 10:38:43
Qu'a fait la DRAAF en 2018 si des ceps ont été marqués et donc signalés ! Les services de l'état ne doivent ils pas faire en sorte de respecter la loi et donc procéder à un arrachage d'office si le vigneron ne le fait pas lui même ? Encire une fois, à cause du laxisme d'un vigneron mais également de l'état ce sont les voisins innocent qui payent les pots cassés !
severin Le 04 décembre 2020 à 02:51:23
a la réunion c est la même chose on encaisse les subvention puis on plante on se en occupent les six premier mois puis on laisse a l abandon. Les crétins ne se rend pas compte la joie de cultiver un tit bout de terre . place end love
Breton Loic Le 03 décembre 2020 à 09:18:21
J invite les viticulteurs de consulter l' étude faites par L IFV du Tarn qui démontre que les vignes mal arrachées et les repousses de porte greffes sont de véritables foyers de flavescence dorée. A ce jour il faudrait avoir une véritable étude sur la sensibilité des cépages à la flavescence dorée. A ce jour on a pu noter que Syrah, Merlot, Viognier, Soreli, Fleutai, Niebiolo, Freisa sont peu sensibles à la flavescence. il serait intéressant d 'avoir des observations sur d' autres cépages peu sensibles.
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé