LE FIL

+8,2%

Retour d'une vendange généreuse dans l’Hérault

Mercredi 28 octobre 2020 par Marion Bazireau

Ce bon millésime ne suffit pas à enrayer la baisse de la moyenne quinquennale.
Ce bon millésime ne suffit pas à enrayer la baisse de la moyenne quinquennale. - crédit photo : Institut Coopératif du Vin
Le vignoble a vinifié un peu plus de 5 millions d’hectolitres, en privilégiant une nouvelle fois les vins rosés. La situation est plus contrastée sur le reste de l’arc méditerranéen.

Le millésime a été plus généreux avec les viticulteurs de l’Hérault qu’avec leurs voisins du Gard. Alors que ces derniers ont enregistré leur troisième plus petite récolte depuis 1949, vinifiant moins de 3 millions d’hectolitres, la vendange héraultaise est en hausse de 8,2 % par rapport à 2019.

Elle devrait se rapprocher de 2018 et dépasser de justesse la barre des 5 millions d’hectolitres, d’après les estimations de l’Institut Coopératif du Vin (ICV).

"+26% pour la Vallée de l’Hérault "

Seules les zones ouest du Piémont et du Montpelliérais sont en baisse, à -8 et -2% par rapport à 2019. « Pour le Montpelliérais c’est la deuxième année consécutive » indique l’ICV. Le reste du vignoble voit sa récolte augmenter significativement, « en particulier le centre du département, qui avait été très impacté par les épisodes de sécheresse et de canicule. »

La Vallée de l’Hérault a ainsi rentré 26 % de raisin de plus que l’année dernière. Suivent les Terrasses du Larzac (+24 %), le bassin de Thau (+18 %), le Piscénois (+12 %), les zones du Nord et de l’Est (+4 %), et le Biterrois (+1 %). Les viticulteurs ont vinifié 1,7 millions d’hectolitres de vins rosés. Cette couleur est en hausse depuis plusieurs années. Elle dépasse désormais le tiers (34%) de la production totale de vins.

Gel et mildiou amputent la vendange d’autres vignobles

Ce bon millésime ne suffit pas à enrayer la baisse de la moyenne quinquennale. Elle est passée de plus de 5,2 millions hl en 2015 à 4,6 millions hl en 2020.

Ailleurs dans la région, la vendange augmente partout entre 5 et 10 % sauf dans les Pyrénées-Orientales, sur la rive droite des Côtes-du-Rhône et sur une partie du Var est en baisse, des zones touchées par le gel ou le mildiou. Au total, la production méditerranéenne devrait s’établir à 12,5 millions hl.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé