LE FIL

Nouveau capteur

Suivre l’humectation des feuilles pour sortir traiter au bon moment

Mardi 27 octobre 2020 par Marion Bazireau

Le chef de culture peut suivre en temps réel l’humectation des feuilles de vigne, l’hygrométrie et la température humide sur l’ensemble de son parcellaire.
Le chef de culture peut suivre en temps réel l’humectation des feuilles de vigne, l’hygrométrie et la température humide sur l’ensemble de son parcellaire. - crédit photo : Sencrop
A Saint-Nicolas-de-Bourgueil, cinq capteurs d’humectation des feuilles permettent au chef de culture du Clos des Quarterons de lutter contre le mildiou de manière beaucoup plus rationnelle.

« En bio et en biodynamie si nous repérons mal les contaminations primaires et que nous ne sortons pas traiter à temps, nous passons ensuite l’année à courir après le mildiou » pose Jean-François Roit-Lévêque, au Clos des Quarterons à Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

Jusqu’à l’année dernière, le chef de culture s’appuyait sur les données recueillies par six pluviomètres répartis sur les 40 hectares du vignoble pour décider, ou non, d’envoyer ses équipes traiter. « Mais ce n’était pas suffisant. Nous avons déjà eu des attaques de mildiou sans pluie. Du brouillard peut suffire. Et une rosée matinale peut aussi mettre la moitié d’un traitement au cuivre par terre » explique-t-il.

Pour sécuriser sa production, le Clos des Quarterons a connecté cinq capteurs Leafcrop à ses stations météo Sencrop. Depuis avril, le chef de culture peut suivre en temps réel le taux et la durée d’humectation des feuilles, l’hygrométrie et la température humide sur l’ensemble de son parcellaire.

Traiter pile au bon moment

Toutes les quinze minutes, ces données sont envoyées sur la plateforme Rimpro, qui simule l’évolution des populations de champignons pathogènes. « Nous connaissons désormais précisément la maturité des oospores, les risques de contaminations primaires et secondaires, et les durées d'incubation et de sortie des tâches sporulantes. Le modèle permet de suivre le mildiou mais aussi l'oïdium et le black-rot » reprend Jean-François Roit-Lévêque.

Ses ouvriers viticoles peuvent partir traiter pile au bon moment. « Par exemple, je suis alerté et je fais sortir mon équipe quand les feuilles ont été mouillées plus de 300 minutes pendant 4 jours où la température a été assez élevée. Je suis aussi prévenu quand le précédent traitement au cuivre est lessivé » détaille le chef de culture.

Quand il a reçu les capteurs, il a découpé son vignoble en îlots homogènes. « Cela me permet de travailler mieux organiser le travail de mes ouvriers. Avant, lorsque je décidais de déclencher un traitement, je faisais sortir les trois tracteurs toute une journée de 5 à 23h pour protéger l’ensemble du parcellaire. Désormais, je l’étale sur 2 ou 3 jours en commençant par les îlots où le risque est le plus élevé » décrit-il.

"Je choisis mieux mes produits"

Le chef de culture peut aussi mieux choisir ses produits. « Je sais quand nous devons utiliser 350 grammes d’hydroxyde de cuivre ou quand 200 grammes de bouillie bordelaise vont suffire. »

Cette année, le Clos des Quarterons a économisé cinq traitements. « Les capteurs nous ont permis de ne pas sortir inutilement. Mais ce sera peut-être l’inverse l’année prochaine. Ce qui est sûr c’est que lorsque nous partirons traiter, ce sera toujours pour de bonnes raisons » se réjouit Jean-François Roit-Levêque.

 

Des alertes en cas de gel

Les capteurs Leafcrop ont été présenté par Sencrop à l'occasion du SIVAL, en fin d'année 2018. " En deux ans, nous en avons installé plus d'une centaine de le vignoble " se réjouit Thomas Lemaire, Directeur des opérations commerciales de l'entreprise.

L'engouement n'est pas surprenant. En plus d'aider les vignerons à lutter contre les champignons pathogènes, ces capteurs peuvent les protéger du gel. " Ils peuvent programmer des alertes sur l'application et recevoir des notifications par SMS ou même faire sonner leur réveil si la température humide passe sous le seuil qu'ils ont défini " explique-t-il.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé