LE FIL

La convivialité et le lien humain

Vendredi 16 octobre 2020 par Marion Ivaldi

Les citadins des grandes agglomérations se voient donc interdits de sortie. De quoi créer un nouveau coup d’arrêt aux ventes de vin en CHR et sans doute, soutenir les ventes de bag-in-box. Le marché du vin continue d’être malmené par cette crise. Et la question de la convivialité, déclencheur de la consommation du vin, est remise en cause. Au huitième mois de l’épidémie de Covid, le maintien du lien social se fait crucial. Le télétravail interroge les entreprises sur l’engagement de leurs salariés et leur adhésion à sa finalité, ses valeurs, ses ambitions. Les jeunes sont privés de faire la fête, un des plaisirs de cette étape de la vie. Les rassemblements à domicile limités à six personnes étriquent les possibilités de moments chaleureux et ressourçants. Le lien entre génération, grand-parents et petits-enfants, est entouré du risque permanent de la transmission du virus. Le lien social se rétrécit, se contracte, se dessèche.

Le confinement a permis de développer l’utilisation du web pour nous rapprocher, échanger, communiquer. La démocratisation des rendez-vous par écrans interposés s’est imposée. Chacun à son échelle a développé l’utilisation de la visio. Vitisphere propose à ce titre de nouveaux outils d’intermédiations (Webinaires, podcast, salons digitaux…) permettant aux entreprises de communiquer et de présenter leur expertise auprès des viticulteurs, des vignerons, des acteurs de la commercialisation…. Car, depuis sa création en 2000, Vitisphere n’a de cesse de créer des liens entre les gens du vin. Partager, transmettre, relier en plaçant l’humain au cœur de nos échanges. C’est la finalité de Vitisphere, c’est aussi l’un des talents de Denis Bost, éditeur de Vitisphere et de La Vigne qui nous quitte aujourd’hui pour de nouvelles aventures. Merci pour les trois années passées à nos côtés !

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé