LE FIL

Champagne

Les Vignerons indépendants renouvèlent leur confiance à Yves Couvreur

Jeudi 15 octobre 2020 par Aude Lutun

Yves Couvreur, président des Vignerons indépendants de Champagne, a reçu un vote de confiance de la part de ses adhérents.
Yves Couvreur, président des Vignerons indépendants de Champagne, a reçu un vote de confiance de la part de ses adhérents. - crédit photo : DR
Yves Couvreur, président de la fédération régionale des Vignerons Indépendants de Champagne, a vu sa confiance renouvelée à 68 % par ses adhérents.

Le 13 octobre, les adhérents des Vignerons Indépendants de Champagne ont renouvelé leur confiance au conseil d’administration à 68 %. Un résultat qui satisfait Yves Couvreur, président de la fédération : « les débats se sont faits de façon démocratique. Chacun a pu s’exprimer et la confiance dans notre action a été maintenue. Mais je n’oublie pas que 32 % des adhérents sont inquiets ».

Relations tendues avec le SGV

Cette Fédération régionale des Vignerons Indépendants vient de vivre un semestre très mouvementé. Elle avait voté en juin le gel des cotisations versées au Syndicat général des vignerons de Champagne. Lequel avait exigé leur départ du syndicat fin juin. Le désaccord portait sur le volume du rendement autorisé pour la vendange 2020. « Nous voulions être autour de la table, au sein du comité exécutif de l’interprofession, pour exposer notre demande de faire des niveaux d’appellation différents selon la destination des raisins, rappelle Yves Couvreur. On nous dit qu’une appellation à deux niveaux n’est pas possible, mais on n’a pas cherché de solution. Dans les années 90, l’Inao avait répondu que la Réserve Individuelle n’était pas possible et on a trouvé une solution ».

Inquiétudes sur le rendement

Les élections du bureau et de la présidence auront lieu début novembre. Yves Couvreur se représente et devrait être le seul en lice. L’objectif de la Fédération sera d’être représentée au sein de l’ODG, qui est le SGV. Et au sein de l’interprofession. « On nous annonce que les rendements vont être à 8000 kg/ha pendant trois ans, poursuit-il. Ce n’est pas possible économiquement. Les vignerons qui manipulent ne tiendront pas ». Interrogé sur la tribune co-signée par des ex-présidents de la fédération des VIF de Champagne, qui appellent à l’unité syndicale au sein du SGV dans les colonnes de la Champagne Viticole, Yves Couvreur répond qu’il ne l’a pas lue. Et que ce vote de confiance est l’illustration qu’il est soutenu par la majorité des adhérents.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé