LE FIL

Salon virtuel

Vinitech se lance dans l'inconnu d'une offre purement numérique

Jeudi 08 octobre 2020 par Bertrand Collard

Vinitech 2018
Vinitech 2018 - crédit photo : C. Faimali
Vinitech démarre la commercialisation de son salon virtuel, avec un objectif faciliter la rencontre entre fournisseurs et viticulteurs en quête d'information ou projetant des investissements.

Ce 8 octobre Vinitech démarre la commercialisation des pavillons de son salon Vinitech Sifel Virtual qui doit se tenir du 1er au 3 décembre. Pour 960 €, prix du pack de base, les exposants pourront y faire figurer tout leur catalogue de produits et s’entretenir en visioconférence avec les visiteurs avec lesquels ils auront prise rendez-vous. Chaque exposant disposera de dix carnets de rendez-vous pour pouvoir en tenir autant simultanément. Pour 800 € de plus, ils pourront en aussi réaliser, depuis chez eux, des pitchs en live durant le salon, c’est-à-dire des présentations d’un produit ou matériel. Bien d’autres options sont disponibles pour augmenter leur visibilité sur le site.

Ouverture le 16 novembre pour les visiteurs

Pour les visiteurs, la plate-forme ouvrira le 16 novembre. Dès lors, ils pourront s’inscrire, consulter les catalogues des exposants et préparer leurs rendez-vous pour les trois jours du salon. Lors de leur inscription, il leur sera demandé de préciser leurs centres d’intérêt parmi les quatre que distinguent les organisateurs du salon (techniques culturales, équipements de caves et de chais, embouteillage et conditionnement & services), s’ils veulent visiter l’un des parcours du salon et de préciser dans une zone libre ce qu’ils recherchent afin que les exposants puissent leur proposer des rendez-vous.

Ceux qui redoutent d’être bombardés d’offres commerciales pourront rester anonymes, tant qu’ils le souhaiteront. Comme sur un salon physique, ils déclineront leur identité seulement s’ils le décident. Les autres indiqueront que leurs coordonnés sont accessibles aux exposants

"Cinq parcours"

Comme par le passé, le salon prépare un programme de conférences que les visiteurs pourront suivre, à distance cette fois, en direct ou en replay le lendemain. Ils pourront aussi suivre cinq parcours : agroécologie, bio, effervescents, spiritueux et fruits et légumes.

Reste à savoir quel succès cette formule inédite rencontrera. En effet beaucoup de fournisseurs doutent qu’elle attire les foules. « Les visiteurs aiment voir les outils, discuter devant eux. Sur un salon virtuel, ce n’est pas possible », résume l’un d’entre eux.

 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé