LE FIL

Covid-19

L’équipe de production du plus grand domaine d’Alsace au chômage partiel

Lundi 12 octobre 2020 par Marion Bazireau

'Il est regrettable que l’humain soit la variable d’ajustement des entreprises en difficulté'
'Il est regrettable que l’humain soit la variable d’ajustement des entreprises en difficulté' - crédit photo : Domaines Schlumberger
En difficulté, les domaines Schlumberger ont pris la décision de mettre la moitié de leurs salariés au chômage partiel. Les ouvriers viticoles ne reviendront, au mieux, que début novembre.

Quand elle a dit au revoir aux 80 saisonniers venus vendanger ses 130 hectares, à Guebwiller, la plus grande exploitation viticole d'Alsace a aussi décidé de se séparer provisoirement de la moitié de ses salariés permanents.

Les équipes commerciales, marketing et administratives sont restées en poste pour relancer la machine. Les cavistes aussi, pour assurer les vinifications. Mais les ouvriers viticoles, qui représentent 26 des 52 équivalent temps plein, ne sont pas revenus travailler depuis le lundi 5 octobre. Ils resteront chez eux au moins jusqu'au 2 novembre, percevant en attendant 84% de leur salaire. 

Cette mesure doit permettre aux domaines Schlumberger de sortir la tête de l'eau. L'entreprise exporte 65% de ses vins et se retrouve très fragilisée par l'arrêt de l'économie mondiale.

"Très compliqué à vivre"

« Nous en saurons davantage quand le comité social et économique sera convoqué » indique Claude Vanyek, aux domaines Schlumberger depuis 41 ans et responsable syndical à la CFTC. Egalement concerné par la mesure, il craint qu'elle soit prolongée jusqu'au lancement de la taille. également concerné par cette mesure. « Je comprends la décision de la direction qui se retrouve dans une position délicate mais cela va être très compliqué à vivre pour les salariés. Il va y avoir une augmentation des risques psychosociaux. J'en veux aux pouvoirs publics qui font de l'humain la variable d’ajustement des entreprises en difficulté » déclare-t-il.

D’après Claude Vanyek, qui a contacté l’Association des viticulteurs d’Alsace (AVA), les domaines Schlumberger sont à ce jour les seuls à avoir pris une décision d’une telle ampleur.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé