LE FIL

Morgon

Jean-Philippe Manches et Jean-Philippe Janoueix rachètent le château Grange Cochard

Mardi 06 octobre 2020 par Alexandre Abellan

« Rien de plus stimulant intellectuellement que de décuver son vin, de trier ses raisins, de vérifier ses rangs de vignes…
« Rien de plus stimulant intellectuellement que de décuver son vin, de trier ses raisins, de vérifier ses rangs de vignes… - crédit photo : Château Grange Cochard
Le négociant rhodanien et le vigneron bordelais s’associent dans le Beaujolais avec des projets réceptifs.

Domaine de 8 hectares en cru Morgon, le château Grange Cochard vient d’être vendu par James et Sarah Wilding au négociant Jean-Philippe Manches (maison et bistrot Orcia à Lyon) et au propriétaire Jean-Philippe Janoueix (notamment le château la Confession à Saint Emilion).

Actionnaire majoritaire, Jean-Philippe Manches connaît Jean-Philippe Janoueix via son activité de négoce, créée le temps qu’il trouve un vignoble où investir avec sa famille (possédant deux restaurants). « Ce n’est pas ma première acquisition dans le vignoble, je suis déjà propriétaire de 1,2 hectare en Côte Rôtie, travaillé et vinifié par le vigneron Pierre Gaillard » précise Jean-Philippe Manches.

"Accueillir des mariages"

Investissant dans le terroir de la côte du Py, les deux propriétaires orientent déjà à 100 % leur production vers la bouteille sous marque propre et prévoient de développer une activité réceptive dans la bâtisse du XIXème siècle du domaine. « Nous avons la volonté d’accueillir des mariages, d’allier les activités » précise Jean-Philippe Manches, qui ne prévoit pas de produire de Beaujolais nouveau, mais a la volonté de tendre vers la viticulture biologique. Du moins « le temps de s’adapter au terroir et d’apprendre à connaître le gamay auprès de ceux qui savent » conclut Jean-Philippe Manches.


 

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé