Accueil / Oenologie / Des bouchons pour vins effervescents garantis sans goût de bouchon

Innovation
Des bouchons pour vins effervescents garantis sans goût de bouchon

Amorim a trouvé comment éliminer le TCA dans les rondelles de ses bouchons de liège destinés aux effervescents. Les équipes R&D du bouchonnier planchent désormais sur les vins tranquilles.
Par Marion Bazireau Le 05 octobre 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Des bouchons pour vins effervescents garantis sans goût de bouchon
Les deux rondelles du bouchon sont placées dans une machine vibrante et soumises à plusieurs séquences de projection d’air humide et de vapeur d’eau à haute température. - crédit photo : Amorim
P

lus un seul vin bouché avec Amorim contaminé par le TriChloroAnisole (TCA) (responsable du « goût de bouchon ») d’ici 2021. C'est l'objectif que le PDG du premier producteur mondial de bouchons en liège avec fixé à son équipe R&D en 2019. Elle est à deux doigts de le remplir.

« C’est déjà le cas pour les effervescents » annonce Franck Autard, Directeur général d’Amorim France. L’entreprise utilise en effet un nouveau système de nettoyage et de purification des deux rondelles de liège au contact des vins effervescents, baptisé CorkNova. « Nous utilisons la technologie de traitement sur « lit fluidisé ». Pour schématiser, les rondelles sont placées dans une machine vibrante et soumises à plusieurs séquences de projection d’air humide et de vapeur d’eau à haute température », détaille Franck Autard.

L’opération élimine le TCA et tout un tas de molécules responsables de mauvais goûts comme la géosmine. Elle est sans surcoût pour le client. « Nous avons franchi un premier cap en mettant au point cette technologie sur les rondelles. Nous travaillons désormais sur les bouchons pour vins tranquilles. C’est plus difficile, car il faut réussir à les purifier sans impacter leur élasticité, mais nous sommes sur le point d’y arriver. »

+300% de commandes

L’année dernière, Amorim était déjà parti à la reconquête des producteurs de bulles, en lançant NDTech Effervescents, un service d’analyse ultra rapide des bouchons garantissant l’absence de TCA détectable. « Nous avons enregistré une progression des commandes de plus de 300% en 2020 sur ce segment » assure Franck Autard. Le directeur France constate notamment un vrai regain d’intérêt pour les bouchons de tirage en liège de la part des caves qui étaient passées aux capsules en aluminium.

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé