LE FIL

80 voitures mises en vente

L’incroyable succession du vigneron-mécano André Lurton

Samedi 26 septembre 2020 par Alexandre Abellan
Article mis à jour le 29/09/2020 17:34:03

André Lurton aura été conducteur de jeep de ravitaillement à la Compagnie d’Accompagnement du 2ème Bataillon du 6ème régiment des tirailleurs sénégalais.
André Lurton aura été conducteur de jeep de ravitaillement à la Compagnie d’Accompagnement du 2ème Bataillon du 6ème régiment des tirailleurs sénégalais. - crédit photo : DR
Disparue l’an dernier, la figure tutélaire des appellations Entre-deux-Mers et Pessac-Léognan possédait une collection de véhicules mises en vente ce week-end.

En matière de succession de vigneron, les maisons d’enchères sont davantage habituées aux lots de vins sortis de caves qu'aux collections d’anciens véhicules civils, militaires et agricoles. C’est pourtant le programme de la vente aux enchères de la collection de voitures d’André Lurton par Artcurial ce dimanche 27 septembre (à 15 heures château Bonnet, Entre-deux-Mers).

Disparu en mai 2019, le vigneron bordelais possédait 80 véhicules qui marquent autant d’étapes de sa vie. S’y trouvent jeep, camion amphibie et tanks militaires, souvenirs de la seconde guerre mondiale au sein de la première Armée Française du général de Lattre de Tassigny. S’y trouvent également des voitures d’une collection construite il y 25 ans pour réunir tous les modèles de voitures ayant appartenu à sa famille. Ce qui conduit à une tournée de toutes les époques automobiles : berline, cabriolet, corvette, dépanneuse, estafette, limousine, torpédo…

"Si je n’avais pas du devenir vigneron, j’aurais été mécano"

Fils d’agriculteurs, André Lurton a également collectionné des engins agricoles : batteuse, locomotive, tracteurs à chenille… Bricoleur fortement marqué par ses voyages aux Etats-Unis, il s’exclamait : « si je n’avais pas du devenir vigneron, j’aurais été mécano ».

 

André Lurton conduisant l'un de ses tracteurs dans les années 1960. DR

 

Mise à jour du 29 septembre

Ayant récolté 1,7 million d'euros, la vente aux enchères est un succès pour la famille de feu André Lurton. « Ce n’était pas facile de voir partir tous ces véhicules qui représentent l’une des passions de notre père. Mais ces véhicules, ces engins militaires et agricoles vont trouver une nouvelle vie. J’espère que les acquéreurs n’oublieront pas qu’ils ont été restaurés, entretenus et aimés par notre père André Lurton » note Jacques Lurton, le président du groupe Vignobles André Lurton, dans un communiqué.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé