LE FIL

Manque d'eau

L'été le plus sec jamais enregistré en France

Lundi 21 septembre 2020 par Marion Bazireau
Article mis à jour le 25/09/2020 13:22:38

Malgré un début de saison assez frais, l’été 2020 fait encore partie des étés les plus chauds depuis le début du 20ème siècle.
Malgré un début de saison assez frais, l’été 2020 fait encore partie des étés les plus chauds depuis le début du 20ème siècle. - crédit photo : Pixabay
Il n’a jamais aussi peu plu sur la période du 21 juin au 20 septembre depuis les premiers relevés de Météo France en 1959. La sécheresse est particulièrement marquée sur le quart nord-est du pays.

Jamais deux sans trois. Pour la troisième année consécutive, la période estivale atteint des niveaux de sécheresse jamais mesurés précédemment par Météo France. Au niveau national, la pluviométrie a été déficitaire de 15% sur la saison.

Sur la dernière décade de septembre 2020, la majeure partie des sols superficiels français manquaient encore d’eau, « avec une sécheresse est particulièrement marquée sur un large quart nord-est, dont les terres se retrouvent dans une situation qui ne se produit en moyenne qu'une fois tous les 25 ans » indique Météo France.

78 départements sous restriction d’eau

Depuis l’arrivée de l’automne, il a plu sur une bonne partie du pays. Pour autant, au 24 septembre, selon du Ministère de la transition écologique Propluvia, 78 départements étaient encore concernés par des restrictions d’eau, avec un niveau d’alerte élevé et des prélèvements à des fins agricoles interdits dans une bonne partie de la Loire-Atlantique, du Cher, de la Nièvre, de la Saône-et-Loire, de la Côte d’Or, du Jura, ou du Gers. 

Côté températures, « malgré un début de saison assez frais, l’été 2020 fait encore partie des étés les plus chauds depuis le début du 20ème siècle », selonMétéo France, avec deux vagues de chaleur successives du 30 juillet au 1er août et du 6 au 13 août, où la canicule a concerné 80% de l’Hexagone, suivies par un pic de chaleur les 20 et 21 août.

"7ème été le plus chaud"

Lors des épisodes caniculaires, les maximales ont souvent atteint 6 à 12 °C de plus que les valeurs de saison sur une grande partie du pays, notamment au nord.

Les températures ont été en moyenne proches des valeurs saisonnières, du Cotentin à la Bretagne, sur la façade atlantique, le long des Pyrénées ainsi que sur les Alpes. En revanche, elles ont été 1 à 2 °C au-dessus de la moyenne, de l’Occitanie aux frontières du Nord et du Nord-Est. La température moyenne de 21 °C sur la France et sur l’ensemble la saison classe cet été au 7e rang des étés les plus chauds sur la période depuis 1900, « très loin toutefois derrière l’été 2003 (+3,2 °C). »

L’ensoleillement a été excédentaire de plus de 10 % du Centre-Val de Loire à l’Alsace, sur le sud du Massif central ou en Corse. Ailleurs, Météo France a enregistré des valeurs proches de la normale.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé