LE FIL

Prospection de masse

Cognac met le paquet pour évincer la flavescence dorée

Lundi 31 août 2020 par Marion Bazireau

A Juillac-Le-Coq, 200 personnes ont prospecté la flavescence dorée sur plus de 300 hectares de vigne.
A Juillac-Le-Coq, 200 personnes ont prospecté la flavescence dorée sur plus de 300 hectares de vigne. - crédit photo : Christophe Mauger
Viticulteurs, Chambre d’agriculture, mais aussi Maisons de Cognac et agro-distribution se mobilisent pour repérer la flavescence dorée et pouvoir utiliser moins d’insecticides.

Ces 25 et 26 août, ils étaient près de 200 à prospecter la flavescence dorée à Juillac-le-Coq, en Charente. A la clé, plus de 300 hectares inspectés sur la commune, une surface supérieure aux 30% imposés par le cahier des charges de l’AOP Cognac.

L’opération n’a pas regroupée que des viticulteurs et les techniciens de la Chambre d’agriculture. Les équipes de plusieurs Maisons, telles que Frapin, Boinaud, Bacardi, Rémy Martin, ou Hennessy étaient de la partie. L’agro-distribution s’est aussi joint à la prospection.

A Juillac-le-Coq, de nouvelles demi-journées de prospection sont programmées jusqu’au 4 septembre. Dans la région, plusieurs communes suivent le même schéma.

Cette prospection de masse s’inscrit pleinement dans la démarche « Certification Environnementale Cognac », l’idée étant d’arracher le plus de pieds contaminés pour éradiquer les réservoirs à phytoplasmes et, in fine, pouvoir utiliser moins d'insecticides.

RÉAGISSEZ A L'ARTICLE

Recopier le code :
Processing
Voir toutes les réactions
© Vitisphere 2020 - Tout droit réservé