Accueil / Oenologie / Un traitement électrochimique pour les effluents vitivinicoles

Nouvelle techno
Un traitement électrochimique pour les effluents vitivinicoles

Des chercheurs australiens ont mis au point un procédé d'oxydation électrochimique pour décontaminer les eaux fortement polluées. Validé en laboratoire, il va désormais être développé à plus grande échelle.
Par Marion Bazireau Le 10 juillet 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Un traitement électrochimique pour les effluents vitivinicoles
Ce nouveau procédé a permis une décoloration de 96% des eaux usées. - crédit photo : Julia Ciarlini
L

’équipe de Julia Ciarlini, doctorante en génie chimique et biomoléculaire à l’Université de Sydney, est parvenue à décontaminer des eaux industrielles fortement polluées par un cocktail d’espèces organiques et inorganiques. « Ces eaux contenaient notamment du carbone, de l’azote et du phosphore, indique la chercheuse. A l’aide d’électrodes, nous sommes parvenus à transformer ces contaminants en gaz, ions, et minéraux inoffensifs. »

Elimination des pesticides

Selon les chercheurs, l’électrochimie permet d’éliminer les polluants non biodégradables les plus persistants, comme les produits pharmaceutiques et les pesticides. Le processus est a priori simple à mettre en œuvre, ne nécessite pas d’ajout de produits chimiques, et ne génère pas de déchets supplémentaires.

« Cette méthode pourrait être facilement appliquée à la filière viticole » insiste Julia Ciarlini. Le groupe de recherche travaille désormais sur la conception de réacteurs plus grands. Leur commercialisation pourrait demander encore un peu de temps.

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé