Accueil / Politique / L'Autriche supprime les droits d'accise sur les effervescents

Pour stimuler la consommation
L'Autriche supprime les droits d'accise sur les effervescents

Pour venir en aide au secteur des vins et spiritueux, le gouvernement autrichien a décidé de supprimer les droits d'accise sur les vins effervescents, mesure qui a pris effet au 1 juillet.
Par Sharon Nagel Le 08 juillet 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'Autriche supprime les droits d'accise sur les effervescents
Les vins autrichiens sont de plus en plus appréciés à l’étranger comme en témoigne la hausse de 7,5% des exportations au premier trimestre de 2020. - crédit photo : ÖWM / Marcus Wiesner
S

elon une information de Business France à Vienne, le gouvernement autrichien a décidé de prendre les devants et de supprimer les 100 euros d’accises par hectolitre de vins effervescents. Cette suppression devait intervenir à l’horizon 2022. La taxe a fait l’objet de plusieurs modifications ces dernières années et l’imposition de 80 cts sur une bouteille d’effervescent date de mars 2014. La politique autrichienne en la matière tranche néanmoins avec celle en vigueur dans beaucoup de pays nordiques. L’Irlande fait figure de championne en imposant 6,40 euros de droits d’accise par bouteille de vin effervescent, suivie du Royaume-Uni avec €3,20 et de la Finlande avec €3. A contrario, des pays comme l’Italie, le Luxembourg, le Portugal, l’Espagne et la Bulgarie ne prélèvent pas d’accises sur les effervescents*. Les Autrichiens, comme leurs voisins allemands, sont de grands amateurs de bulles. Leur consommation s’élèverait, toujours d’après Business France, à près de 38 millions de bouteilles par an, et s’ouvre de plus en plus aux cuvées étrangères. Cette mesure pourrait donc favoriser les exportations de Champagne et autres Crémants vers l’Autriche.

 

Fidélité à la production nationale, mais à des prix plus bas

En même temps, les dernières données publiées par l’Austrian Wine Marketing Board (AWMB) montrent que les Autrichiens sont restés très fidèles à leurs produits nationaux pendant la crise du coronavirus. Environ trois-quarts des vins autrichiens sont consommés dans leur pays d’origine. Les Autrichiens privilégient le circuit CHR, qui représente, selon l’AWMB, 58% de la consommation nationale de vin, soit environ 137 millions de litres pour l’année 2019. Les mesures de confinement entre la mi-mars et la mi-mai ont sérieusement mis à mal ce circuit et les pertes sont estimées à 23 millions de litres, volume qui ne sera pas récupéré d’après l’AWMB. Néanmoins, les ventes au caveau sont restées stables par rapport à 2019 et globalement les ventes de vins autrichiens pour la consommation à domicile ont progressé en mars et avril de plus de 25% en volume, à comparer à une baisse de près de 2% pour les vins étrangers, d’après les données de Gfk. Les rouges et rosés autrichiens ont fait un bond de près de 51% tandis que les blancs ont crû de plus de 14%. Les valeurs ne suivent pas dans les mêmes proportions – avec une hausse de 12% contre +25% en volume pour les vins autrichiens – ce qui témoigne d’une plus grande sensibilité aux prix parmi les consommateurs locaux. Petite lueur d’espoir pour les vins étrangers : leur valeur a progressé de 10%.

 

*Sources : Statista, Tax Foundation

 

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé