Accueil / Viticulture / Une application pour faciliter les prospections flavescence dorée

Bourgogne
Une application pour faciliter les prospections flavescence dorée

Le BIVB a décidé de tester l'application développée par l'Inrae, « DiagnoPlant Vigne », pour aider les vignerons bourguignons dans leur prospection des symptômes liés à la flavescence dorée.
Par Juliette Cassagnes Le 07 juillet 2020
article payant Article réservé aux abonnés
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
Une application pour faciliter les prospections flavescence dorée
L'application Vigie Bourgogne est disponible gratuitement sur Android et IOS, accessible à tous sur Google play - crédit photo : capture d'écran
A

ppelé « Vigie bourgogne », l'outil numérique se présente sous la forme d'une application à installer sur smartphone. Celle-ci permet d'aider l'utilisateur à identifier les symptômes liés au phytoplasme, à partir d'une bibliothèque de photos de la maladie mais aussi de celles faisant l'objet des confusions les plus fréquentes. Autres fonctions permises par l'outil : pouvoir signaler un cep atteint de jaunisse et visualiser, grâce à une carte, les signalements effectués dans son entourage.

Cet outil cartographique permet ainsi aux viticulteurs d'être plus vigilants dans leurs parcelles dès lors qu'un cep a été signalé à proximité. « C'est donc un outil collaboratif ; plus cet outil sera utilisé plus il permettra d’anticiper le travail effectué lors des prospections à pied et si besoin, de les orienter/prioriser », explique Héloïse Mahé, responsable de la coordination technique du BIVB.

Des tests jusqu'en août

L'application est donc destinée à être utilisée précocement dans l'année, sans attendre les périodes de prospection (août-octobre). Les signalements sont ensuite réceptionnés sur une plateforme (Ephytia) à laquelle ont accès le BIVB, la Fredon, les Chambres d’agriculture et les responsables communaux des communes. Les symptômes sont alors validés ou invalidés en ligne, par les experts, puis les pieds douteux prélevés. « C’est un outil précieux pour l’arrachage précoce », résume la responsable.

Elle est actuellement en cours de tests et jusqu'à début août, par les viticulteurs, sur les communes de Chardonnay (71) et de Nuits Saint Georges/ Comblanchien (21). Un premier bilan de son utilisation sera réalisé en fin d’année afin de noter les points d’amélioration et d’évolution selon les retours des utilisateurs.

L'application a été développée par l'Inrae de Bordeaux (UMR SAVE, Jean-Marc Armand). Elle est déjà utilisée en Champagne et en Alsace depuis trois ans, où elle totalise un peu plus de 600 utilisateurs.Elle est disponible gratuitement sur Android et IOS, accessible à tous : https://play.google.com/store/apps/details?id=com.inra.vigibourgogne

Partage Twitter facebook linkedin
CONTENUS PARTENAIRES
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé