Accueil / Gens du vin / L'Union des Oenologues lance son fonds de solidarité

R&D et RSE
L'Union des Oenologues lance son fonds de solidarité

Pour financer des recherches comme pour aider ses adhérents en difficultés, la fédération nationale cherche des mécènes privés et particuliers.
Par Alexandre Abellan Le 29 juin 2020
Lire plus tard
Partage tweeter facebook linkedin
L'Union des Oenologues lance son fonds de solidarité
La formation continue fera partie des actions du fonds de dotation. Une enquête interne ayant pointé que 60 % des œnologues ne suivent pas de formation continue. - crédit photo : Visioconférence sur Zoom
n

 

Ne chômant pas, Didier Fages continue de déployer son plan de relance de l’Union des Œnologues de France. Pour positionner le syndicat professionnel comme un acteur incontournable de la filière vin, il le dote d’une nouvelle capacité de financement, avec son propre fonds de solidarité. Publié ce 6 juin au Journal Officiel, l’acte de naissance du fonds de dotation des œnologues français va « des missions d'intérêt général […] dans tous les domaines qui s'intéressent à l’œnologie, les boissons fermentées et la viticulture ». Qu’il s’agisse de culture, de science, de soutien des étudiants, de philanthropie…

« Ce fonds ne sera pas là pour engranger de l’argent, mais pour aider » résume Didier Fages lors de son assemblée générale, ce 25 juin. L’œnologue champenois annonce trois thématiques pour ce fonds : la santé (sécurité alimentaire, consommation d’alcool, anosmie et agueusie…), la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE) et l’innovation (à la vigne et au chai).

Premier mécène

Pilotant ce fonds de dotation, l’œnologue provençal Fabrice Plançon en appelle désormais aux généreux mécènes. La levée des fonds s’adressant aux entreprises (don déductible de 60 % de l’impôt sur les sociétés) et aux particuliers (don déductible de 66 % sur l’impôt sur le revenu). En attendant de diffuser une plaquette courant juillet 2020, le fonds de dotation bénéficie déjà d’un premier mécène : Philippe Jeanne, le commissaire aux comptes du syndicat, qui lui verse 3 000 €.

 

Partage Twitter facebook linkedin
Tous les commentaires (0)

Pas encore de commentaire à cet article.
© Vitisphere 2021 - Tout droit réservé